ZOO

SPA (Juin 2022)

couverture de l'album SPA

Scénario : Erik SvetoftDessin : Erik SvetoftTraducteur : Florence Sisask

Prix : 28.00€

ma collection
mes souhaits
mes lectures

Le palais des bains

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

4.0

Au milieu de leur appartement jonché de corps en putréfaction, un couple décide de prendre des vacances. Bienvenue dans l’hôtel spa et séminaire de renommée internationale. Au détour d’un couloir humide, derrière la porte d’une salle de soin, d’étranges événements ont lieu… La moisissure ronge les chairs et les esprits. Positivement effrayant !

Dans un complexe de soins luxueux, les innombrables couloirs, bains et salles de massage bruissent au son des murmures. Un couple souhaite se ressourcer, un nouvel employé découvre les lieux, les membres d’une entreprise profitent de leur séminaire détente. Mais, au milieu du restaurant, alors que les flûtes de champagne tintent, un corps se décompose lentement. Il faut dire que cet inquiétant dégât des eaux progresse et qu’un mucus noir goutte du plafond…

SPA

SPA
© L'employé du moi, 2023

Pour son premier ouvrage traduit en français, Erik Svetoft s’offre une place dans la Sélection Officielle 2023 du Festival d’Angoulême. L’auteur suédois nous entraine dans un lent crescendo d’horreurs indescriptibles. Dans cet angoissant huis-clos, la pourriture progresse, les hallucinations se multiplient, des créatures apparaissent… Le plus effroyable est probablement que tous les personnages semblent ne pas se rendre compte de la situation ! Choisissent-ils d’ignorer les événements ? Sont-ils incapables de réagir ?

SPA fait la critique de la déliquescence d’une certaine classe sociale, entre exigences absurdes, corruption, mépris et violences salariales. Erik Svetoft souligne plus largement l’absurdité de notre société de consommation. Sous des dehors intellos, SPA est une œuvre qui ne se prend pas au sérieux tout en fourmillant de détails et en laissant libre cours aux interprétations. Au-delà de l’horreur parfaitement maîtrisée, on trouve un humour grinçant et burlesque particulièrement piquant.

L’esthétique de SPA est purement et simplement terrifiante. Tout en noir et blanc, seuls la couverture et les embellissements de la tranche sont d’un rouge vibrant. Erik Svetoft est connu pour son trait sale, dégoulinant et texturé. Ses personnages ont un physique dérangeant, avec leurs visages figés et leurs yeux vides. Le complexe de soins, où l’humidité et la touffeur oppressent, rappellent le Palais des Bains du Voyage de Chihiro. Et les jumelles plombières font, elles, un amusant clin d’œil à Shining.

Une œuvre fascinante et sans concession.

SPA

SPA
© L'employé du moi, 2023

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants