ZOO

Le cœur en braille

couverture de l'album Le cœur en braille

Éditeur : Dargaud

Scénario : Joris Chamblain, Anne-Lise Nalin, Pascal Ruter

Public : De 3 à 15 ans

Prix : 16.50€

  • ZOO
    note Zoo4.0

    Scénario

    4.0

    Dessin

    5.0
  • Lecteurs
    note lecteurs
    0 critique

Le synopsis de l'album Le cœur en braille

Jusque-là, pour Victor, une année scolaire, c'est du saut à l'élastique sans l'élastique. Ce qu'il préfère ? Ecouter les Rolling Stones, se gaver de loukoums avec son copain Haïçam, parler mécanique avec son drôle de père... Mais lorsque Marie-José, génie absolue, déboule dans sa vie un beau jour de contrôle de maths, c'est tout son univers qui implose... Pourquoi, soudainement, cette intello et violoncelliste de talent, a-t-elle besoin de lui ? Une amitié étrange va naître entre ces deux ados que tout oppose. Vont-ils pouvoir cacher le secret de Marie-José jusqu'au bout ?


La critique ZOO sur l'album Le cœur en braille

Les émois de deux adolescents, un gentil cancre et une musicienne atteinte peu à peu de cécité, permettent ici un récit tout en sensibilité, très joliment porté par le graphisme habité d’Anne-Lise Nalin.

Après une adaptation au cinéma en 2016, le roman pour adolescents de Pascal Ruter Le Cœur en braille est adapté en BD par Joris Chamblain (le scénariste des Carnets de Cerise), avec au dessin Anne-Lise Nalin, qui a déjà été sa co-autrice pour Journal d’un enfant de lune. Les codes du récit pour ados sont là avec des parents gentils, mais déconnectés ne comprenant rien de ce qui se passe dans la tête de leur enfant.

Mais ce qui frappe avant tout, c’est le charme qui se dégage de ces 72 pages sur une trame plutôt classique : un garçon et une fille très différents l'un de l'autre vont se rapprocher dans une amitié amoureuse, tout en gérant tant bien que mal leurs vies d'adolescents.

Victor doute beaucoup de lui-même et se cache dans sa coquille de cancre sympa. Le déclic vient de la jolie Marie-José, sa voisine de classe. Cette élève brillante ambitionne de faire des études de violoncelle. Atteinte d'une maladie rare qui la rendra peu à peu aveugle, elle a besoin de l'aide de Victor pour finir son année scolaire et atteindre son rêve. En retour, elle aide Victor à reprendre goût aux études. Celui-ci surprend d’ailleurs le lecteur par des pensées devenues particulièrement pertinentes.

Le coeur en braille

Le Cœur en braille © Dargaud, 2023

Aucun enseignant ne se rend compte que Marie-José a des problèmes de vue et n'arrive plus vraiment à écrire. C'est peu crédible, mais l'important est ailleurs. Le récit est plein de grâce, porté par le graphisme élégant et délicat d’Anne-Lise Nalin.

Le trait de cette jeune dessinatrice est très fin, souple, traduisant à merveille une subtile palette d'émotions que le lecteur peut ainsi ressentir. Ses choix de couleurs ne sont pas en reste. L'influence manga a été digérée, même si elle ressort dans certaines attitudes connotées. Loin d'être ici un défaut, cela aidera peut-être à attirer l'attention d'un jeune lectorat davantage tourné vers le shônen ou le shôjo.

C'est un joli rayon de soleil que nous offre cette histoire.


Les 3 actualités autour de l'album Le cœur en braille

Toutes les actualités
Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants