ZOO

Le nid - Les fils de la mort

couverture de l'album Le nid  - Les fils de la mort

Éditeur : Sarbacane

Scénario : Marco GalliDessin : Marco Galli

Genres : Historique

Public : À partir de 16 ans

Prix : 24.00€

  • ZOO
    note Zoo4.0

    Scénario

    4.0

    Dessin

    4.0
  • Lecteurs
    note lecteurs4.5
    1 note pour 0 critique

Le synopsis de l'album Le nid - Les fils de la mort

Janvier 1945. Hitler se retire avec les principaux dignitaires nazis dans sa résidence située dans les Alpes bavaroises, " le Nid ", d'où il lancera ses deux dernières offensives qui échoueront et annonceront la défaite du Reich. Malade, souffrant de toutes sortes de maux et de sautes d'humeur, hantés par des cauchemars monstrueux, consommant drogues et médicaments, il est déjà un chef fini mais disposant encore d'un pouvoir de mort et de destruction immense. Ses invités, entre terreur et adoration, gravitent autour de lui et se perdent dans des soirées décadentes pour mieux nier la réalité qui se dessine sous leurs yeux. Entre les hallucinations du Führer, la démission des généraux et l'amusement forcé des invités, ce sera aux montagnes teintées d'un rouge sang de révéler le sort qui les attend.


La critique ZOO sur l'album Le nid - Les fils de la mort

Juin 1944, Hitler se retire dans sa résidence secondaire de Bavière. En pleine nature avec Eva Braun, quelques-uns de ses officiers supérieurs et son docteur, il va passer quelques jours entre psychose, relation malsaine et intimidation. Hitler a amorcé son déclin et son entourage le sait.

Le gratin du IIIe Reich se retire quelques jours à partir du 3 juin 1944 dans “le Nid” un chalet de luxe du Führer au cœur des montagnes bavaroises. L’ambiance se veut détendue : alcool, musique et femmes légères sont présents pour que tout le monde oublie, l'espace d'un instant, la guerre qui fait rage. Jusqu'à ce qu'un homme se lève, demande à ce que le swing soit remplacé par du Wagner ou pire, que la musique soit arrêtée afin qu’il puisse se tenir debout, au centre de la salle, afin de scander un de ses discours bien rodés. Adolf Hitler est en plein déclin. Ses journées sont partagées entre hallucinations et ascenseurs émotionnels. Son entourage le déçoit, même Eva, la brave Eva qui tente d’alléger ses pensées ne le comprend pas.

Extrait Le Nid - Les fils de la mort

Le Nid - Les Fils de la mort © Sarbacane 2023

Il se retranche parfois dans sa salle de cinéma pour regarder, seul, des films américains. Chaplin semble le juger et le fascine. Il accepte, pour le bien du Reich et le moral des troupes, d’être filmé au grand air avec une enfant par l’équipe de Goebbels. Peut-être a-t-il l’impression d’être ce fameux acteur américain, mais dès la fin du tournage, il redevient cet être taciturne qui hante Le Nid et ses occupants. Puis arrive le Jour-J, l’information du débarquement lui parvient à retardement. Le Führer explose : qui a bien pu l’entourer d’incapables, ces personnes qui, le jour même, sont victimes d’une hallucination collective… ou le temps de l’Apocalypse est-il venu ?

Extrait Le Nid, les fils de la mort

Extrait Le Nid, les Fils de la mort © Sarbacane, 2023

Le Nid de Marco Galli aux éditions Sarbacane pose les questions, la première arrivant avant même de prendre de choisir d'ouvrir ce livre : est-ce que nous voulons vraiment avoir un aperçu de la vie intime d’un personnage aussi détestable qu'Adolf Hitler ? Le bon sens voudrait que nous répondions par la négative, mais soyons honnête, l'humain est curieux et a une tendance au voyeurisme qu’il lui est difficile de réprimer. C’est donc avec un plaisir malsain que nous sautons à pieds joints dans ce récit.

La couverture a le mérite d'attirer l'œil avec ses personnages multicolores, son flot de nudité, d’alcool et de tabac : tout semble nous regarder, nous, lecteur, comme si nous étions une star sur scène… ou Hitler en personne. Même si cela peut surprendre, l’intérieur est lui aussi haut en couleur, une couleur narrative qui nous plonge dans les différentes ambiances de ce huis clos. Le dessin est efficace, les masses de noires posées avec brio, le trait et le découpage ne sont pas sans rappeler un Carlos Nine ou son fils Lucas.

Extrait Le Nid - Les fils de la mort

Extrait Le Nid, Les Fils de la mort © Sarbacane, 2023

L’intelligence de ce récit réside dans l’utilisation de l’ironie dramatique par Marco Galli. Cette technique permet au scénariste de placer ses personnages dans leur quotidien alors que le lecteur sait d’avance ce qui va arriver. En débutant le récit le 3 juin 1944, nous savons d’ores et déjà que le débarquement de Normandie aura lieu durant la nuit du 5 au 6 juin. Nous sommes alors mis en tension, pendant que l’histoire se déroule, dans l'attente de connaître la réaction des protagonistes face à cette nouvelle.

Le Nid, les Fils de la mort nous fait frissonner par l’ambiance malsaine qui en ressort, tout en nous présentant avec sensibilité certaines pensées et émotions qui peuvent traverser l’esprit humain.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants