ZOO

Rosa parks -

couverture de l'album Rosa parks -

Éditeur : Des ronds dans l'O

Collection : RDL.BD

Prix : 22.00€

  • ZOO
    note Zoo4.0

    Scénario

    4.0

    Dessin

    3.5
  • Lecteurs
    note lecteurs
    0 critique

Le synopsis de l'album Rosa parks -

Montgomery, Alabama, 1er décembre 1955 : à la fin de sa journée de travail, Rosa Parks, 42 ans, couturière de profession à la peau noire, prend le bus 2857 pour rentrer chez elle. Elle s'assoit dans la rangée du milieu, mais lorsque, après quelques arrêts, un passager blanc monte, le chauffeur lui demande de se lever pour lui laisser sa place, comme le veut le règlement. Rosa connaît bien les règles : les Noirs s'assoient à l'arrière, les Blancs à l'avant, les sièges du milieu sont pour tout le monde, mais ne peuvent être utilisés que si tous les autres sont occupés. Les Blancs ont, cependant, toujours la priorité. "Non", répond Rosa sans trop réfléchir, elle n'a pas l'intention de se lever. Ce refus a fait d'elle une héroïne des droits des Noirs, engagée dans la lutte contre la ségrégation qui opprimait l'Alabama et d'autres Etats du Sud, devenant la force motrice du boycott historique des bus de Montgomery mené par Martin Luther King.


La critique ZOO sur l'album Rosa parks -

L’intérêt de ce récit bien mené est de montrer qu’au-delà de l’acte de Rosa Parks qui est resté dans l’Histoire, il y avait toute une réflexion pour faire évoluer de manière pacifique la loi et les consciences. Une lecture utile.

Rosa Parks ? Ah oui, la femme afro-américaine qui a refusé de céder sa place dans un bus à un blanc... C'était dans les années 50. Il y a vraiment de quoi faire une bande dessinée à ce sujet ? Un peu court, non ?

Ben non ! Déjà, il y a l'art et la manière de raconter et ici, c’est bien fait. Et qui connaît vraiment le détail de cette histoire, ses origines et ses conséquences ? Pas ce jeune musicien black, en tout cas ! Énervé, il se demande pourquoi ce vieux chauffeur de taxi noir lui tient comme ça la grappe ! La discussion impromptue commence parce que le jeune gars a un tee-shirt avec écrit « I can't breathe ». Nous sommes en 2014 aux États-Unis, l'année où Eric Garner est mort après avoir dit ces mots (« Je ne peux pas respirer ») alors qu’un policier l’immobilisait par étranglement. Le chauffeur de taxi apprend au musicien que rien n'est acquis, mais que la vie était autrement plus compliquée pour les Noirs soixante ans plus tôt.

Rosa Parks

Rosa Parks © Des ronds dans l'O, 2023

C'est une des forces du récit de Mariapaola Pesce, autrice italienne : mettre en perspective l'Amérique des années 50 et celle des années 2010. Même si l'essentiel est bien de nous raconter qu’à une époque où les Noirs avaient l’obligation légale de céder leur place aux blancs dans le bus, l'acte de Rosa Parks était très réfléchi. Et que les conséquences juridiques et sociétales de son refus ont été gérées au mieux avec l'aide de Martin Luther King lui-même.

Le dessin aquarellé de Matteo Mancini est tout en douceur, en reflet de la méthode douce prônée par le Révérend. On regrette simplement que certains personnages ne soient pas toujours suffisamment typés pour les distinguer les uns des autres et que deux ou trois actions manquent de clarté. Ces menus défauts disparaissent en cours de récit, le dessinateur trouvant ses marques.

Et comme le jeune musicien, le lecteur est pris par cette histoire qu’il n'hésitera pas à partager à l'occasion. Ce qui fera certainement plaisir aux auteurs.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants