ZOO

La traque - L'affaire Dupont de Ligonnès

couverture de l'album La traque  - L'affaire Dupont de Ligonnès

Éditeur : Petit à petit

Auteur :

Prix : 19.90€

  • ZOO
    note Zoo5.0

    Scénario

    5.0

    Dessin

    5.0
  • Lecteurs
    note lecteurs
    0 critique

Le synopsis de l'album La traque - L'affaire Dupont de Ligonnès

Le 21 avril 2011, 5 membres d'une même famille sont retrouvés morts, leurs corps soigneusement emballés sous la terrasse d'une maison mitoyenne bourgeoise. Absent de cette macabre découverte, le "chef" de famille est immédiatement qualifié de suspect N°1. Désormais il va devenir l'homme traqué. Ballotté de rumeurs en fausses pistes, le lecteur va suivre les enquêteurs et se lancer à son tour à la recherche de l'homme traqué, en se posant la question que tout le monde se pose : Mort ou vivant ?


Dupont de Ligonnès, anatomie d'un fait divers

La Traque revient sur les crimes de Xavier Dupont de Ligonnès et sa cavale, sans qu’on en connaisse l’issue. Dans cette BD savamment documentée au récit haletant, les auteurs nous replongent dans cette affaire criminelle qui a longuement défrayé la chronique.

Le 21 avril 2011, dans une maison bourgeoise du 55, boulevard Robert-Schuman à Nantes, la famille Dupont de Ligonnès s’est volatilisée. Xavier, le père de famille, un être fantasque, catholique intégriste proche d’une secte familiale, flambeur et ruiné, est suspecté d’avoir assassiné sa femme et leurs quatre enfants, dont les corps sont retrouvés sous la terrasse avec ceux des deux labradors de la famille.

Une course contre la montre commence pour les policiers nantais. Elle va durer des années. Douze ans plus tard, malgré des rebondissements en cascade, XDDL court toujours... ou pas. Rien n’a en tout cas permis de l’identifier. Une absence qui alimente les fantasmes les plus variés.

Dans La Traque, le travail d’enquête de Valérie Morice est remarquable. Le lecteur est immédiatement plongé dans cette affaire hors-norme, en passe de devenir l’un des plus grands cold case de l’histoire du crime. Le scénario d’Olivier Petit introduit quelques éléments et personnages de pure fiction qui viennent ajouter du piment aux faits révélés par des années d’investigations policières. Le récit n’en est que plus passionnant.

La traque

La traque © Éditions petit à petit, 2023

Faux rebondissements

Au-delà du crime et du fait divers qui attire les foules, l’affaire Dupont de Ligonnès passionne, captive, surprend. Jusqu’à la découverte, à Glasgow en Écosse, d’un homme que tout portait à faire passer pour le criminel le plus recherché de France. C’était compter sans l’énorme différence de mesure de l’ADN entre la France et le pays du chardon. Chou blanc et scandale médiatique.

Après les nombreux livres parus, dont celui prépublié en deux volets dans le magazine d’actualité Society, La Traque pourrait paraître comme un énième écrit sur l’affaire, sans grand intérêt. Il n’en est rien, bien au contraire : un travail graphique manquait sur une telle affaire criminelle et le dessin de Valette semble avoir été taillé sur mesure. Il assure remarquablement l’équilibre entre fiction et réalités des faits.

Article publié dans le Mag ZOO N°95 Novembre-Décembre 2023

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants