ZOO

Talk Show

couverture de l'album Talk Show

Éditeur : Delcourt

Scénario : FabcaroDessin : FabcaroAuteur :

Collection : Pataquès

Genres : Humour

Prix : 12.50€

  • ZOO
    note Zoo4.0

    Scénario

    4.0

    Dessin

    4.0
  • Lecteurs
    note lecteurs
    0 critique

Le synopsis de l'album Talk Show

Le principe de Talk Show est simple : on suit une journée entière du même programme où se succèdent une cinquantaine d'invités, tous plus improbables les uns que les autres : un collectionneur d'apéricubes, un non sosie de Vanessa Paradis, un docteur en acupuncturimi (de l'acupuncture avec des bâtonnets de surimi), et autres écrivains du dimanche et défenseurs de causes inutiles.


Parodie d'une télé proche de la réalité

Dans Talk Show, Fabcaro livre une parodie de la télévision moderne, aussi acide que proche de la réalité. L’animatrice et ses invités, bêtes comme leurs pieds, donnent à voir une certaine idée de ce qu’est le paysage audiovisuel. Absurde et confondant.

Depuis quelques années, chaque sortie d’un nouveau Fabcaro est un petit événement dans le monde du 9e art. Car avant de devenir le scénariste du dernier album d’Astérix, le Montpelliérain est devenu l’un des fers de lance de la bande dessinée humoristique française. Ce Talk Show ne déroge pas à la règle. Grand bien en fasse aux lecteurs et aficionados de cet auteur à l’humour aussi absurde que décalé et totalement déjanté. On plonge, le temps d’un programme télé, dans une critique de la télévision au sein de laquelle Fabcaro tire à boulets rouges sur le paf, le paysage audiovisuel français. Mais en s’amusant bigrement. Une animatrice qui a oublié d’être stupide reçoit à chaque strip un invité encore plus abruti qu’elle. Et là, au fil d’une petite soixantaine de pages bien troussées, on assiste au navrant défilé de femmes et d’hommes qui ont pour seuls points communs leur prénom composé et leur connerie bien épaisse.

Talk Show

Fabcaro © Éditions Delcourt, 2023

Temps de cerveau disponible

Du collectionneur d’Apéricubes à la femme soi-disant enlevée par des extraterrestres, du non-sosie de Vanessa Paradis au nageur olympique syndicaliste qui lutte contre les cadences infernales et revendique, avec ses collègues, une pause au bout de cinquante mètres de nage, sans oublier le fameux tatoueur de bites, Fabcaro régale son public autant que la télé capture du « temps de cerveau disponible » (une expression de l’ex-P.-D.G. de TF1, Patrick Le Lay, en 2004 à propos de Coca-Cola) pour capter l’intellect, ou ce qu’il en reste, de ses spectateurs. C’est aussi navrant que drôle. Le dessin n’est pas vraiment le point fort de ce petit album au prix accessible. Mais qu’importe, on attend de toute façon davantage Fabcaro au tournant des idées et du scénario que du dessin. Bref, plongez dans cette critique acerbe, mais ô combien réaliste, de la petite lucarne. On ne peut en sortir que grandi. Avec l’envie pressante d’aller prendre l’air, pour quitter ce « temps de cerveau disponible » si mal utilisé.

Article publié dans le Mag ZOO N°95 Novembre-Décembre 2023


L'actualité autour de l'album Talk Show

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants