ZOO

Un Dromadaire dans la Forêt

couverture de l'album Un Dromadaire dans la Forêt

Éditeur : Jarjille

Dessin : Oz Bayol

Collection : HORS PISTE

Genres : Polar / Thriller

Prix : 25.00€

  • ZOO
    note Zoo4.5

    Scénario

    5.0

    Dessin

    4.0
  • Lecteurs
    note lecteurs
    0 critique

Le synopsis de l'album Un Dromadaire dans la Forêt

Murphy est un citadin avec une bonne situation mais il est un peu basané. Il na pas vraiment de chance dans la vie. Après sêtre fait plaquer par sa copine, il prend la route pour faire le vide. Alors quil traverse une épaisse forêt, cest un dromadaire qui lui coupe la route et lenvoie dans le décor. Et quand il cherche du secours au milieu de ce nulle part, ce nest pas de laide quil trouve mais des emmerdes. Il devient bien vite fugitif malgré lui. Accompagné dune femme battue et de son fils fuyant leur domicile, Murphy devra échapper au père de famille et ses acolytes. Les forces de lordre, dépassées par une situation qui leur échappe, faite de quiproquos et de mensonges, tenteront de démêler le vrai du faux. Le temps presse, il faudra faire vite... Mais Murphy, lui, il sen fout de tout ça. Ce quil veut, cest rentrer chez lui... Juste rentrer chez lui


La critique ZOO sur l'album Un Dromadaire dans la Forêt

Rejoints par un accidenté de la route, une mère et son fils s’enfuient pour échapper aux violences du père de famille. Ce dernier est épaulé dans sa traque par une bande d’amis. Cette fable des temps modernes s'inspire de thèmes sociétaux actuels, offrant à chacun l'occasion de prendre du recul sur certaines situations.

Un jeune homme d'origine maghrébine vient de se faire larguer par son amie. Seul au volant de sa voiture, il est désemparé. Alors qu'il roule dans la campagne, un dromadaire traverse soudainement la route. En essayant de l'éviter, il percute un arbre. Pour trouver de l'aide, il se dirige vers une maison isolée non loin du lieu de l'accident. Il découvre un homme violent et raciste en train de poursuivre son fils pour le battre. Ce dernier entraîne l’automobiliste et ils s’enfuient à travers les bois. Pendant que le père se rend à la gendarmerie pour porter plainte contre l'« étranger » qui aurait kidnappé son fils, les deux fuyards retournent à la maison pour récupérer les affaires du jeune garçon. La mère, marquée par les coups de son mari, décide de les suivre, et ils partent ensemble.

Un dromadaire dans la forêt

Un dromadaire dans la forêt © Jarjille, 2024

Oz Bayol, jeune dessinateur, a commencé sa carrière avec un petit ouvrage dans la collection Sous-bock de Jarjille sur une histoire de Mikaël Mignet. Il transforme l’essai avec ce roman graphique chez le même éditeur accompagné du même scénariste. Son style original est assez naïf, et il colore ses planches à l'aquarelle en couleur directe. Son dessin, bien que rempli d'imperfections, est très poétique et rempli d’inventivité. Son trait transmet une certaine sérénité, lui permettant d'aborder des situations difficiles sans traumatiser le lecteur.

Le scénario de Mikaël Mignet est remarquablement bien construit. Il entraîne le lecteur dans une course-poursuite invraisemblable qui ne semble pourtant pas complètement irréelle. En effet, le conteur s'appuie sur les travers de notre société actuelle qui font régulièrement la une des journaux : le racisme, les violences conjugales, la maltraitance des enfants, la montée de l'extrême-droite… Toute l'histoire tourne autour de ces thèmes, et le rythme s'intensifie au fil des pages. La galerie de personnages est parfaitement crédible, et la représentation du monde politique ainsi que les relations entre les gendarmes semblent authentiques.

Un dromadaire dans la forêt s'impose comme l'une des très bonnes surprises de ce début d'année, on attend avec impatience le prochain ouvrage des deux auteurs.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants