ZOO

5 Mondes - T1 : Le Guerrier de sable (Mars 2017)

couverture de l'album Le Guerrier de sable

Série : 5 MondesTome : 1/4Éditeur : Gallimard

Scénario : Alexis Siegel, Mark SiegelDessin : Xanthe Bouma, Matt Rockefeller, Boya Sun

Genres : Heroic fantasy

Public : De 9 à 15 ans

Prix : 19.90€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Pour construire la série BD Cinq Mondes, il fallait bien cinq auteurs. Dans ce premier tome fleuve, Le Guerrier de sable, se dévoilent dès les premières pages toute la magie et la sagesse de cette saga jeunesse.

À travers les cinq mondes, le danger gronde. Les vieilles rancœurs et les changements climatiques prennent le dessus sur la paix entre les royaumes. Alors que la menace d’une guerre se fait de plus en plus pressante, les derniers espoirs pacifistes reposent sur une vieille prophétie. Seul un danseur de sable pourra mettre fin aux hostilités, en rallumant les phares antiques qui unissaient autrefois les peuples. Une chose est sûre, ce n’est pas la maladroite Oona Lee qui pourrait prétendre au titre d’élu. Mais c’était sans compter sa rencontre avec un garçon des bidonvilles et un champion de starball, qui pourrait bien révéler à l’apprentie danseuse la véritable grandeur de sa destinée.

Moins de deux cent cinquante pages n’auraient pas suffi pour déployer l’intrigue de cette gigantesque épopée. Heureusement, dans Le Guerrier de sable, Mark et Alexis Siegel ont eu suffisamment de place pour installer l’univers des Cinq Mondes, peuplés par leurs croyances et légendes.

Les ingrédients magiques renforcent le message sur l’environnement et la guerre, que les scénaristes mettent subtilement en avant à travers Oona Lee et ses deux compagnons. Les jeunes aventuriers intrépides apportent un souffle d’originalité à ce récit de science-fiction, magnifiquement illustré par Xanthe Bouma, Matt Rockfeller et Boya Sun. Les illustrateurs ont su s’orchestrer pour ajouter une dose de couleur et de féerie à l’histoire, ainsi qu’aux créatures et aux paysages rencontrés au détour d’une case.

Chaque page tournée dans Le Guerrier de Sable est un pas vers le début d’un long et beau voyage, dont il nous tarde de connaître la suite...

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants