ZOO

Cases départs (Juin 2003)

couverture de l'album Cases départs

Éditeur : Petit à petit

Scénario : Olivier Ka

Genres : Sentimental

ma collection
ma wishlist

Le résumé de l'album

Une journée dans un aéroport répartie en dix tranches horaires, chacune donnant lieu à un poème illustré et à une histoire de quatre pages, écrite par Olivier Ka et mise en images par un dessinateur différent. Un singulier narrateur imagine qui sont ces voyageurs qui circulent dans l´aéroport («Voyageur immobile» avec Frédéric Bézian). Un couple se forme et se sépare («Avalanche amoureuse» avec Jean-Philippe Peyraud). Un enfant est un spectateur malicieux («Le spectateur» avec Alfred). Le personnel effectue avec talent une tâche bien précise, singulière («Pour une poignée de retard...» avec Jean-Denis Pendanx, « Bienvenue chez nous » avec Nicolas Dumontheuil) et/ou quotidienne («Une journée super ordinaire» avec Guillaume Bouzard, «Des chiffres vertigineux» avec Christophe Gibelin, «Dernier départ», avec Riff Reb´s). Des lapins s´éclatent sur les pistes et dans les boutiques duty-free («Association de malfêteurs» avec David Prudhomme). Des martiens passent par l´aéroport («Le visiteur» avec Pascal Rabaté, «Dernier départ»). À l´origine, cet album est «Un projet de la Maison de l´Environnement de l´Aéroport Roissy - Charles de Gaulle». Soit une bande dessinée de commande et de communication. Mais il était couru d´avance qu´en confiant la publication aux éditions Petit à petit et la direction artistique à Loïc Dauvillier - responsable des éditions Charrette -, cet album emprunterait des chemins singuliers. Et c´est le cas ! Tant par la forme (illustration, poème, bande dessinée) que par les angles d´attaque et les points de vue qui en découlent. Ce lieu de transit qu´est l´aéroport est ainsi traité comme un espace propice à des aventures surprenantes, prosaïques en apparence et fondamentalement décalées. Variés, bien construits et possédant un grain de folie certain, les scénarios d´Olivier Ka sont mis en images par des dessinateurs manifestement inspirés et heureux d´être de la partie : cela se ressent au fil de cette soixantaine de pages. © BDSelection.com

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants