ZOO

AKIM - Intégrale - T1 : AKIM L'intégrale (1958-1959) (Septembre 2020)

couverture de l'album AKIM L'intégrale (1958-1959)

Série : AKIM - IntégraleTome : 1/1Éditeur : Hachette

Scénario : Augusto Pedrazza, Roberto RenziDessin : Augusto Pedrazza

Collection : Robinson

Genres : Aventure, Science-Fiction

Public : À partir de 12 ans

Prix : 19.95€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Entre 1958 et 1983, pas moins de 756 aventures vont mettre en scène Akim, roi de la jungle, entouré de ses amis les animaux et de la belle Rita. Si Roberto Renzi et Augusto Pedrazza s’inspirent largement, pour la base, de Tarzan, très vite le jeune héros se distingue par ses contours moins lisses…

Dans ces premiers épisodes, Akim n’est encore qu’une copie conforme du célèbre seigneur de la jungle, créé par Burroughs en 1912. Ses parents sont morts alors qu’il n’était qu’un bébé, il est recueilli par une guenon qui l’élève comme son propre fils. Les années passent et après la mort de cette seconde mère il devient, après un combat, à la fois le chef de son clan, mais aussi le roi de la jungle…
Et l’analogie ne s’arrête pas là. On a aussi droit à un lointain cousin arriviste qui débarque pour un safari, qui découvre la véritable identité d’Akim et qui compte bien le tuer avant qu’il n’apprenne qu’il est en fait un riche héritier. Puis il y a la belle fiancée qui tombe sous le charme de ce bel apollon en pagne de panthère, sans oublier les civilisations oubliées, les créatures mythiques etc. Si l’originalité n’est donc pas encore complètement au rendez-vous, il y a quelques très nettes différences et plus particulièrement sur l’image de l’héroïsme que dégage le jeune homme.


Roberto Renzi et Augusto Pedrazza s'inspirent largement de Tarzan pour leur héros Akim

Roberto Renzi et Augusto Pedrazza s'inspirent largement de Tarzan pour leur héros Akim
© Robinson, éditions 2021


Loin de son modèle américain, Akim n’en a d’une part pas la carrure, mais surtout pas l’insolente chance. Il tombe dans absolument tous les pièges qui se présentent, manque de mourir à plusieurs occasions, ne devant la vie qu’à d’étranges remèdes ou à l’intervention de ses compagnons à fourrure, guidés par la femme qu’il aime. Toutefois, s’il n’est pas l’incarnation de la perfection sur Terre, archétype du surhomme par excellence, Akim n’en reste pas moins un intrépide aventurier, quelque peu poissard, c’est vrai, mais que rien n’effraie, curieux de tout ce qu’il peut découvrir au-delà des montagnes qui encerclent le pays où il a été élevé !

En cela, il reste le héros parfait autour duquel construire une série qui va durer, une belle représentation de ce que les fumetti pouvaient fournir à cette époque, remplissant allégrement les petits formats qu’on dévorait gamin, aux éditions Aventures et Voyages, Lug, Artima ou Sagedition.
De la bande dessinée de gare dans toute sa splendeur, équilibrant parfaitement ses références et son manque d’audace par une énergie communicative et une envie de raconter des histoires en flux tendu, passionnantes et dépaysantes.


Les parents de Akim meurent alors qu'il n'est qu'un enfant

Les parents de Akim meurent alors qu'il n'est qu'un enfant
© Robinson, éditions 2021

Avec cette publication sous forme d’Intégrale, les Editions Robinson entreprennent donc de réhabiliter un personnage emblématique très sous-estimé par les médias habitués à chroniquer les nouveautés ! Et même si ces planches des débuts dénotent pas mal de maladresses, tant dans le dessin que dans le scénario, elles nous offrent surtout un excellent voyage dans le temps, une époque où chaque jeune lecteur pouvait s’acheter, pour quelques sous, sa BD de la semaine et soudain glisser vers des paysages lointains, pleins de danger !

Le second volume va bientôt paraître, une très belle occasion de retrouver ce jeune héros dans ces histoires débridées !

Très conseillé !


Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de SuperMax

En 1950 en italie et huit ans après en France, les aventures trépidantes d'un nouveau personnage arrivent dans les kiosques à journaux, en format poche. Son nom ? Akim ! Les débuts, très classiques, de ce héros s'inspirent fortement de Tarzan...puis le récit devient beaucoup plus original, n'hésitant pas à fleurter avec le fantastique...
Les aventures d'Akim se poursuivront pendant plus de trente ans, à raison d'une nouvelle parution tous les quinze jours... Retour avec cette intégrale sur les deux premières années des aventures d'Akim ..

Posté le 20/02/2021 à 17h55