ZOO

Amazing Grace - T1 (Mai 2019)

couverture de l'album

Série : Amazing GraceTome : 1/1Éditeur : Glénat BD

Scénario : Aurélien DucoudrayDessin : Bruno BessadiColoriste : Fabien Alquier

Genres : Polar / Thriller, Science-Fiction

Public : À partir de 9 ans

Prix : 19.95€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

4.5

Dessin

4.5

Huit ans après la destruction nucléaire des États-Unis, un homme et sa fille, Grace, errent dans un coin de nature américaine épargnée par l’hiver nucléaire. Sur ces routes qui vont vers le Sud, le danger rode, surtout pour Grace qui n’est pas une enfant comme les autres. Un road-trip apocalyptique aux airs de contes de fées.

Un travailleur américain court vers la maternité. Il y découvre que sa fille, Grace, vient de naître. Il a juste le temps de la prendre dans ses bras qu’un grand éclair frappe la ville. Huit ans après, l'homme et sa fille Grace voyagent vers le Sud en plein hiver nucléaire. Grace, touchée par les radiations, tient autant de l’adorable petite fille que du monstre muni de crocs...

Amazing Grace ouvre la collection GindHouse consacrée aux récits de genre de Glénat. Ce premier opus post-apocalyptique se déroule dans un monde dystopique horrifique où l'humanité en pleine déshérence a perdu tout espoir. Le duo père-fille apporte dans ce monde sombre une part de lumière qui rayonne tout au long du récit. Dans Amazing Grace, pas question de remède mais de survie, qui dépendra de l’adaptation de chacun… Le scénario d’Aurélien Ducoudray met en avant l’éducation et le lien père-fille, qui sauvegardera l’humanité de Grace.

Bruno Bessadi centre son dessin sur les personnages et leurs émotions, qui souligne le décalage entre un monde feu et à sang et le duo père-fille très soudé. Le semi-réalisme du trait permet au lecteur de conjuguer l’optimisme à l'empathie pour Grace malgré le contexte apocalyptique.

Le comics français Amazing Grace s’avère un superbe conte de monstres à tout point de vue.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants