ZOO

Ana et l'entremonde - T1 : Par l'Ouest, vers les Indes (Septembre 2022)

couverture de l'album Par l'Ouest, vers les Indes

Série : Ana et l'entremondeTome : 1/1Éditeur : Glénat BD

Scénario : Cy, Marc DubuissonDessin : Cy

Collection : Jeunesse

Genres : Fantastique, Science-Fiction

Public : Tout public

Prix : 16.95€

ma collection
mes souhaits
mes lectures
série

L'aventure, cette belle blague !

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Associer deux auteurs engagés, dont un humoriste, pour créer une bande dessinée jeunesse, le pari n’était pas évident. Pourtant, avec Ana et l’Entremonde, Marc Dubuisson et Cy livrent une œuvre forgée par le souffle de l’aventure, drôle et pleine de convictions.

Ana et Domingo sont deux enfants sans famille, payés pour charger des caisses sur des bateaux, dont celui de Christophe Colomb, le Santa Maria. Par malchance, Ana enfermée à bord se retrouve passagère clandestine du voyage vers les Indes, par l’ouest. Une destination qui ne sera jamais atteinte, car les trois caravelles arriveront bientôt au bord du monde où elles chuteront avec les océans. Quand Ana se réveille, elle est seule et découvre rapidement un nouvel environnement : l’Entremonde.

Soyons platistes et féministes !

Les théories les moins rationnelles sont de formidables terrains de jeu pour l’imaginaire. Valider le concept de la terre plate offre au scénariste Marc Dubuisson l’occasion de placer le lecteur dans un cadre connu au départ, et pourtant totalement surprenant. Il lui permet de déployer des personnages et des concepts très drôles, dont un cacatoès chef pirate qui utilise des humains comme monture : à mourir de rire.

Ana et l'entremonde T.1 - Par l'ouest vers les Indes

Ana et l'entremonde T.1 - Par l'ouest vers les Indes
© Glénat, 2022

L’engagement des auteurs est incarné ici par la contestation d’un vieil adage marin qui refusait la présence des femmes à bord d’un navire parce qu’elles porteraient malheur. Une bonne occasion de dénoncer la dimension patriarcale de nos constructions sociales collectives.

On retrouve pleinement l’identité graphique de Cy dans cet album. Elle a choisi une technique différente pour aborder ce récit, l’encre et la couleur directe. Elle adopte un ton « jeunesse » évident, sans renier sa personnalité d’artiste. Son trait est reconnaissable au premier coup d’œil. Les couleurs entre bleu et marron sont harmonieuses et immergent dans cet univers maritime qui constitue le premier opus. Ana et l’Entremonde est une bande dessinée jeunesse exigeante, profonde, mais surtout drôle et porteuse d’un univers attractif. C’est sans nul doute une des références de cette année 2022 en matière de BD jeunesse.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants