ZOO

Angor - T5 : Lekerson (Septembre 2013)

couverture de l'album Lekerson

Série : AngorTome : 5/5Éditeur : Soleil

Scénario : Jean-Charles GaudinDessin : Dimitri Armand

Collection : Fantastique

Genres : Heroic fantasy

Prix : 14.50€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 1.0

Scénario

0.5

Dessin

1.5

Alors que la tendance de l'heroic fantasy est au décalé ou à l'anticonformisme, Jean-Charles Gaudin va au bout de tous les clichés du genre en restant dans un premier degré presque dérangeant. Les quelques inexactitudes du dessin de Dimitri Armand font de la lecture de cet ultime tome d'Angor un moment très gênant.

Pour délivrer Vilyana et Lorky des mains du Comte de Lekerson, Evrane, Talinn, Mansïouran et le Roi ne pourront compter que sur leur témérité et la magie du Sombre qui les accompagne. La forteresse du comte est réputée imprenable, son armée guette la moindre ouverture et un autre Sombre semble lui prêter main forte. Comment nos amis vont-ils bien pouvoir réussir ce tour de force impossible et sauver le royaume d'Angor ?

Jean-Charles Gaudin ne nous aura épargné aucun cliché dans la conclusion de sa série. Un méchant comte assoiffé de pouvoir, de gentils adolescents improvisés héros, une sombre secte aux desseins inconnus et une princesse frustrée s'affrontent dans une lutte convenue et manichéenne. Le retour au bercail des héros et leurs embrassades finales avec leurs familles sont dignes du pire des feuilletons cucul la noisette. La dernière planche révèle un ultime rebondissement fumeux qui laisse présager le pire, une suite !

Après un démarrage sur la série Salamandre, Dimitri Armand fait ses armes de dessinateur BD sur Angor et s'en sort avec les encouragements du lecteur. Les traits de ses personnages manquent parfois de raffinement et certaines de ses planches manquent de fluidité et de clarté. Par exemple, la mise en scène de la bagarre entre les deux Sombres est incompréhensible. Les héros s'y enfuient par la fenêtre sans avoir pris le temps de neutraliser leurs ennemis, qui disparaissent purement et simplement.

Amateurs de la finesse et du second degré, passez votre chemin ! Le cinquième et dernier tome d'Angor mise tout sur l'action et les clichés adolescents pour conclure une série plus qu'oubliable. Pourvu que ça ne dure pas !

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

Une critique dure,mais qui explique clairement comment les auteurs sont passés à coté de leur conclusion. Bien dommâge. :-(

Posté le 12/10/2013 à 18h06