ZOO

Avant - T1 : Mumu la bâtarde (Mars 2019)

couverture de l'album Mumu la bâtarde

Série : AvantTome : 1/1Éditeur : Dupuis

Scénario : YannDessin : Jérôme Lereculey

Collection : Grand Public

Public : À partir de 3 ans

Prix : 13.95€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO Le Mag

Note ZOO Le Mag 4.0

Scénario

3.5

Dessin

4.0

Savant mélange de modernité et de préhistoire, le premier tome d’Avant, Mumu la bâtarde nous transporte dans le quotidien d’un clan d’hommes préhistoriques sur un ton décalé, drôle et déjanté à la fois.

Mumu la bâtarde, appelée aussi Souricette, est une enfant rebelle du chef de clan Smilodon. Entre un père qui la traite comme une enfant et ne pense qu’à contenter ses compagnes, une mère peu affective, jalouse, qui n’a d’autres ambitions que d’empoisonner les épouses du chef, et un petit frère qui a le don de se mettre dans le pétrin, la petite énergumène n’a pas le temps de s’ennuyer !

On est invité à suivre cette héroïne plutôt maligne, qui tente de s’épanouir et de se faire une place de choix dans cet univers hostile : chaman, sorcière, guerre entre les clans, chasse aux mammouths, bataille de bouse de rhino... l’ouvrage regorge de personnages fantasques et de situations cocasses.

Amour, aventure, amitié, mort, drame, magie et un comique féroce bien distillé à travers les expressions et le patois employés par les membres de la tribu, tous les ingrédients sont réunis pour accrocher le lecteur, qui suit avec engouement les tribulations de cette famille pas comme les autres.

Le dessin allie expressions caricaturales et douceur des traits de personnages pour un registre humoristique pleinement assumé. Le trait gras mais détaillé s’offre un joli jeu de contrastes où la lumière semble jaillir des cases. Les arrière-plans, soignés sans tomber dans le grandiose, servent de fond où les corps plus ou moins nus sont représentés sobrement mais avec réalisme.

Avec ce premier tome, les auteurs Yann et Lereculey ouvre la voie à une saga jeunesse qui promet de belles heures de gaudrioles et de rires en cascade !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants