ZOO

Bienvenue à Filouville - T1 : Le voleur de rêves

couverture de l'album Le voleur de rêves

Série : Bienvenue à FilouvilleTome : 1/1Éditeur : Bayard

Scénario : Mr TanDessin : Aurore Damant

Genres : Aventure, Humour

Public : De 3 à 5 ans

Prix : 24.00€

ma collection
ma wishlist
série

La critique Zoo

Note Zoo 4.5

Scénario

4.0

Dessin

4.5

Bienvenue à Filouville ! Cette nouvelle série créée par Mr Tan et Aurore Damant met en scène les filous, des enfants aux traits animaliers qui habitent le village de Filouville. Avec son premier tome charmant, elle enchantera les jeunes lecteurs et leurs parents en enquêtant sur le voleur de rêves.

Malo, le petit lapin, part retrouver ses amis les filous. Il veut leur raconter le rêve incroyable qu’il a fait cette nuit. Hélas, il a tout oublié. Bizarrement, Camélia la hamster ne se souvient pas non plus de ses songes. Il y a donc un voleur de rêves à Filouville ! Malo et ses amis mènent l’enquête. Ils soupçonnent tour à tour Monsieur Poulet l’épicier, Madame Chouette la pâtissière puis Madame Koala, la marchande de crêpes. Mais tous leurs suspects sont autant de fausses pistes. Malo invite alors tous ses copains à venir dormir chez lui pour monter la garde. Ils n’auront qu’à rester éveillés pour prendre le voleur la main dans le sac.

Le scénario de Mr Tan repose sur l’idée originale de la difficulté à se souvenir des rêves. Si ce phénomène est bien connu des adultes, les enfants en ont moins conscience et cherchent naturellement des coupables. L’enquête des jeunes détectives en herbe va les amener à faire de nombreuses découvertes et surtout à bien s’amuser.

Le dessin de style cartoon d’Aurore Damant s’avère à la fois frais, dynamique et très expressif. Il s’inspire des dessins animés des années 60 qu’il modernise avec brio. La mise en page et les couleurs révèlent une multitude de détails malgré leur apparente simplicité.

Ce premier album séduit autant par l’originalité de son histoire que par la fraîcheur de son dessin. Une vraie réussite !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants