ZOO

Blacksad - T5 : Amarillo

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 4.2 pour 9 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

9 Critiques Presse

note de la critique

Policier vintage, comédie ou études de moeurs,… Amarillo ravira les ailurophiles amateurs de Chandler, et séduira ceux qui veulent, simplement, s’offrir un bel album.

note de la critique

Blacksad, retour du chat-détective

Après un quatrième tome décevant,le nouvel opus de Blaksad était attendu au tournant. Un constat s'impose : le dessin de Juanjo Guarnido sert toujours de cache-misère...

note de la critique

Les auteurs de Blacksad précipitent leur héros dans un road trip de tous les diables. Avec cet hommage au cinéma américain et au polar noir pur jus, Juan Diaz Canales et Juanjo Guarnido démontrent encore une fois qu’ils manient l’art du divertissement subtil et intelligent avec brio.

note de la critique

Road movie sanglant

Diaz Gonzales signe un polar mené à un rythme d'enfer, peuplé d'une épatante galerie de personnages surgissant du crayon d'un Juanjo Guardino plus que jamais inspiré.

note de la critique

Ce cinquième épisode, toutefois, moins complexe et plus convenu, déçoit un peu. En cause surtout, la faiblesse du scénario, cédant à trop de facilité et bien trop fluide pour être convaincant.

note de la critique

Blacksad se retrouve malgré-lui dans une affaire sordide qui, entre vols de voitures et meurtres, le conduit sur les routes de l'Oklahoma, à poursuivre un écrivain paumé. Un cinquième tome façon road-movie plein de punch et de rebondissements.

note de la critique

Voici donc l’album le plus attendu de l’année, le tome 5 de Blacksad. Ne faisons pas durer le suspense inutilement, celui-ci est de très bonne facture, beaucoup mieux que les deux derniers opus, franchement légers dans le scénario. Amarillo est un polar dans la plus pure tradition du genre avec des personnages désespérés et du meurtre passionnel. On se retrouve, donc, dans de la série noire même si, sur la forme, nous avons une mise en scène très colorée par les décors chatoyants du cirque dans lequel Blacksad terminera sa virée. Mais, qu’on ne s’y trompe pas, les personnages [...]

note de la critique

Que dire de plus qu'Auray? Pas grand chose, sinon que ce tome est superbe à tous points de vue : dessins sublimes et scénario solide (comme les autres tomes d'ailleurs). Les personnages sont toujours aussi expressifs et Juanjo Guardino arrive à donner une personnalité aussi bien à un flamant rose qu'à un bison. Impressionnant! Donna, la soeur de John, et Ray, son fils, apparaissent dans cet album. 2 chats bien sûr!! Peut-être les retrouverons-nous dans le futur. En révisant la série, j'ai fait une constatation amusante : les couvertures sont basées sur une [...]

note de la critique

Blacksad et Guarnido sur la route d’Amarillo avant de venir à Montpellier

Blacksad est de retour. On l’attendait depuis trois ans. Guarnido l’a embarqué dans une Cadillac Eldorado qu’il doit convoyer jusqu’à Tulsa en Oklahoma. Le voyage ne sera pas de tout repos. Dans Amarillo, le tome 5 des aventures de Blacksad (Dargaud), Juanjo Guarnido qui sera en dédicace à Montpellier chez Azimuts le 29 novembre prochain, relance Blacksad dans un voyage mouvementé.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (5)

je viens de lire ta critique, Nico, je te trouve dur. Le scénario est un hommage à la route 66 et poursuit l'exploration des 60s entamée par les deux auteurs, avec le cinéma et des gags cartoonesques (fan, je suis...)

Posté le 27/12/2013 à 18h44

aaaaaah, c'est ce que tu pourrais croire, mais il y a une recherche de subtilité dans ce Blacksad que j'apprécie à sa juste valeur. Par contre, j'ai du parler aux auteurs pour tous les voir. C'est peut etre la que le bas blesse, effectivement

Posté le 27/12/2013 à 18h41

note de la critique de nicholas

Grand fan de la série Blacksad, ayant porté aux nues les 4 premiers tomes (en dépit d'un début de critique), je rejoins pour ce 5ème tome le groupe des déçus. Oui, le graphisme est toujours aussi époustouflant, mais pour la première fois, je n'ai pas lu d'une traite cet album. 2 soirées m'ont été nécessaires. L'histoire n'a pas d'intérêt, est saccadée avec des sauts scénaristiques surprenants.

Contrairement à certains, je n'ai pas été géné par l'absence d'une partie de l'histoire de notre chat inspecteur. L'idée de deux roads movies en parrallèle, avec d'un côté John Blacksad, et de l'autre l'écrivain Chad, qui se retrouvent sur la fin de l'album, est bonne. Cependant si on parle de Road Movie dans le sinopsis de l'éditeur, je n'ai pas du tout eu l'impression d'être plonger dans un road movie, à la Easy Rider, de partager la découverte d'une route avec les personnages. Uniquement une succession de cases saccadées, dommage. Un bon scénario svp pour le 6ème tome !

Posté le 12/12/2013 à 21h54

Alors même que je trouve souvent notre ami Gilles dur vis à vis de certains albums, je trouve que tu es bien complaisant sur cette 5ème aventure, oui il y a du brio graphique... mais cela s'arrête là. Allez je me lance dans une critique, coté lecteur :-P

Posté le 12/12/2013 à 20h34

Quelle bande-annonce ! quel graphisme et quelle musique. Une vraison B.A !! magnifique, et biensûr très hate de lire cette 5ème aventure.

Posté le 20/10/2013 à 21h37