ZOO

Blake et Mortimer - T22 : L'Onde Septimus

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 3.9 pour 5 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

5 Critiques Presse

note de la critique

Il fallait être drôlement culotté ou sacrément talentueux pour oser s’attaquer à la suite de l’album le plus mythique d’Edgar P. Jacobs. Ce défi est relevé avec classe et brio par le génial Jean Dufaux.

note de la critique

Le retour de Septimus

Sans doute l'album le plus respectueux de la série depuis sa reprise en 1996.

note de la critique

Des individus cèdent à la démence, Mortimer reprend les recherches sur l’onde Méga, le professeur Septimus hante les rues de Londres… Dufaux offre un rebond à la Marque jaune en se plaçant dans le ton, dans une veine (trop ?) rocambolesque.

note de la critique

C'était un pari très risqué de la part des auteurs de créer une suite à l'album le plus emblématique de la série : "La marque jaune". Ils vont donc nous replonger dans un Londres d'après la grande guerre où l'Espadon a été décisif. Nous allons retrou

note de la critique

Blake et Mortimer dans L’Onde Septimus, pari gagné pour Jean Dufaux

Retour aux fondamentaux. La Marque Jaune reste le chef d’œuvre de Jacobs. En lui donnant une suite, L’Onde Septimus (Dargaud), Jean Dufaux a joué à quitte ou double. Un pari pas évident de relancer le bon docteur Septimus, son guinea pig favori et surtout de bâtir une intrigue bien balancée pour Blake et Mortimer qui en ont vu d’autres. Sauf que Jean Dufaux, c’est Jean Dufaux. Ce qui veut dire ? Que le talent de Dufaux est évident et qu’il ne se discute pas, une fois encore.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants