ZOO

Blake et Mortimer - T15 : L'étrange rendez-vous (Juin 2008)

couverture de l'album L'étrange rendez-vous

Série : Blake et MortimerTome : 15/27Éditeur : Blake et Mortimer

Scénario : Jean Van HammeDessin : Ted BenoîtColoriste : Madeleine De Mille, Madeleine Demille

Genres : Aventure

Public : Tout public

ma collection
mes souhaits
série

Le résumé de l'album (édition Septembre 2001)

États-Unis, octobre 1777, une petite troupe de soldats britanniques en déroute erre à travers les épaisses forêts des monts Adirondacks. Traqués par les troupes américaines et les Indiens Oneidas, ils ont à leur tête le major Macquarrie, gentilhomme écossais sans fortune. Le soir, ils trouvent refuge dans une clairière isolée. Durant la nuit, une lumière irréelle envahit la forêt. Le major Lachlan Macquarrie, cherchant la source de ce phénomène étrange, découvre trois rayons de couleur vive tombant du ciel. Il s'approche et disparaît dans un éclair en même temps que les rayons mystérieux. 177 ans plus tard, le corps du major est retrouvé dans l'État du Colorado. Il semble être mort par asphyxie quelques minutes auparavant. Il a sur lui des lunettes noires d'une matière inconnue sur terre ainsi qu'un message parlant de plutonium, de peupliers et d'un mystérieux roi jaune. Blake et Mortimer, dont Macquarrie est le lointain aïeul, vont alors se rendre aux États-Unis, où ils découvriront l'une des plus effroyables machinations auxquelles ils auront été confrontés. Poursuivis par des hommes en noir armés d'étranges rayons verts, luttant contre des soldats venus d'un passé qu'ils croyaient disparu, nos deux héros pourront-ils sauver la terre d'une destruction programmée ? Lorsque deux auteurs majeurs au sommet de leur art transcendent le mythe, le résultat ressemble à nos rêves d'enfant les plus fous.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de bmentzer

A la relecture de cette 15ème aventure, Ted benoit est sans contexte le meilleur à avoir assurer l'héritage jacobsien, sans vouloir blesser les autres dessinateurs.

Au niveau du scénario, la thèse scientifique est suffisamment touffue pour que les néophites y croient, retour de Basam Damdu miraculeusement revenu d'entre les morts par un subterfurge ingénieux. Il n'y a pas à dire, Jean Van Hamme s'est décarcassé sur cet album. Du beau boulot !

Posté le 04/08/2014 à 10h40