ZOO

Bouncer - T8 : To Hell... (Novembre 2012)

couverture de l'album To Hell...

Série : BouncerTome : 8/11Éditeur : Glénat BD

Scénario : Alejandro JodorowskyDessin : François Boucq

Collection : Grafica

Genres : Aventure

Prix : 14.95€

Voir la bande-annonce
ma collection
mes souhaits
mes lectures
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

0.0

Dessin

0.0

Bouncer est de retour pour un nouveau cycle chez Glénat. Dans ce huitième tome, le manchot voit rouge quand il apprend que deux de ses proches ont été victimes d’un mystérieux bossu. Il ne sait pas encore dans quel enfer sa soif de vengeance va le conduire. Dénouement attendu dans le T.9, prévu pour l’année prochaine.

Cela nous fait un peu bizarre de retrouver Bouncer, série qui a fait les beaux jours des Humanoïdes Associés, chez Glénat. Mais c’est bien chez cet éditeur, dans la collection Grafica, que paraît le huitième tome des aventures du tueur manchot intitulé To Hell. Bien qu’en 2008 François Boucq défendait héroïquement Fabrice Giger et sa maison d’édition en redressement judiciaire, la donne a dû changer depuis, pas en mieux on imagine. On aura attendu trois ans, pour un nouvel opus de la série démarrée en2001. Et il faudra attendre encore quelques mois pour connaître le fin mot de cette histoire, qui se conclura lors d’un deuxième / neuvième tome en 2013.

À LA SAUCE JODO

Ce western-là, il n’est pas comme les autres. Certes, il y a des saloons, des chevaux, des pistolets, mais William Shakespeare est la référence que le scénariste aurait paraît-il donnée à Boucq pour son histoire !1Entre un ennemi avec une hache dans le crâne et une veuve noire, Jodorowsky a trouvé le moyen de placer aussi un traumatisme enfantin (mère prostituée folle suicidée dont le cadavre est éventré par son frère à la recherche d’un diamant, niché dans son vagin) et un zeste de thérapie transgénérationnelle (le héros apprend que son vrai père est un Indien, qui lui lègue son saloon Infierno mais aussi le devoir de protéger les terres des ancêtres). A quoi faudra-t-il s’attendre dans ce nouveau cycle ?

DES CARRIÈRES FOISONNANTES

Boucq le Lillois et Jodorowsky le Chilien cumulent des CV et une liste de prix que trois pages ne suffiraient à résumer. Alejandro Jodorowsky, incroyable touche-à-tout, publie déjà chez Glénat. Borgia, série dessinée par Milo Manara, ainsi que Sang Royal, en collaboration avec le chinois Liu Dongzi. Alors que la fin de son Showman killer paraît aux éditions Delcourt – avec Nicolas Fructus,qui a été aussi un des coloristes de Bouncer, Jodo retrouve son complice de longue date François Boucq. Les deux avaient déjà cosigné en 1991 la série mystico-fantastique Face de Lune(Casterman), et en 1999 le recueil de fables Le Trésor de l’Ombre (Humanoïdes Associés). Boucq aussi a une actualité encours dont nous vous avons longuement parlé dans notre précédent numéro : il vient de sortir un nouvel épisode de Jérôme Moucherot. Décidemment, entre l’absurde, le thriller (Janitor avec Yves Sente ; XIII Mystery), l’humour(Rock Mastard; La Mort et Lao Tseu) et le western, cet homme sait tout faire. Avec classe, en plus !

CURIOSITÉ

Le tirage de tête de To Hell lest le tout premier album d’un nouvel éditeur, Zabounga: 104 pages (pas mal de bonus au programme, donc) de grand format pour 125 euros, 265 exemplaires.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants