ZOO

Breizh - T5 : La Guerre des deux Jeanne (Avril 2018)

couverture de l'album La Guerre des deux Jeanne

Série : BreizhTome : 5/5Éditeur : Soleil

Scénario : Nicolas Jarry, Thierry JigourelDessin : Gwendal LemercierColoriste : Erwan Seure-Le Bihan

Collection : Celtic

Genres : Documentaire BD, Historique

Public : Tout public

Prix : 14.95€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.0

Scénario

3.0

Dessin

3.0

Breizh, c'est une série en cinq tomes désormais terminée. Malgré une surcharge de texte dans la majorité des tomes et des bulles qui rognent trop sur le dessin pour le laisser s'exprimer, cette saga présente au moins un avantage : permettre au lecteur d'en apprendre plus sur des zones d'ombre dans l'histoire de la Bretagne.

Arthur comptait prendre la couronne de Bretagne. Mais c'était sans compter son oncle, Jean sans Terre : il l'assassine. L'indépendance de la région passe par une lutte sans merci contre l'ingérence romaine et les dents longues du roi Philippe-Auguste. Une longue guerre va sévir pendant plus de vingt ans : celle des deux Jeanne. La Bretagne en ressortira-t-elle gagnante ?

La richesse de son passé inépuisable, sa construction tourmentée, dans le chaos et la douleur, étaient autant d’arguments pour dédier une série touffue en cinq tomes à la Bretagne. C'est un des messages que les scénaristes, Thierry Jigourel et Nicolas Jarry, sont parvenus à faire passer dans cette série désormais achevée avec ce cinquième volet. Mais une fois de plus, le texte en surabondance alourdit le dessin et la lecture.

Le trait fin et précis de Gwendal Lemercier sied bien à l'univers historique breton. Mais diable, il n'a malheureusement pas la place de s'épanouir avec tant de texter. C'est l'un des reproches que j'ai déjà pu faire dans certains des quatre premiers tomes et c'est bien dommage que les auteurs n'aient pas corrigé le tir en cours de route : la lecture aurait pu gagner en plaisir en amoindrissant la densité des bulles.

Même si cette série n'est pas incontournable, son scénario assure l'essentiel : apprendre des choses au lecteur. C'est une peu regrettable, dès lors, de ne pas l'avoir davantage pensée sous un aspect ludique pour donner à croquer un peu plus l'histoire de Bretagne et donc de France.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants