ZOO

Chiens et loups - T1 : Le temps des ombres

couverture de l'album Le temps des ombres

Série : Chiens et loupsTome : 1/1Éditeur : Glénat BD

Auteur :

Collection : 24x32

Genres : Polar / Thriller

Prix : 14.50€

  • ZOO
    note Zoo4.0

    Scénario

    4.0

    Dessin

    4.0
  • Lecteurs
    note lecteurs
    0 critique

Le synopsis de l'album Le temps des ombres

En temps de guerre mieux vaut choisir son camp Dans le Paris occupé des années 1940 un quartier échappe au couvre-feu imposé par le gouvernement de Vichy à Pigalle les cabarets continuent d'accueillir leur lot de clients dans une ambiance de fête C'est là que Victor passe ses nuits sur les tables de jeu D'origine turco-juive ce truand proche de la pègre collabore aussi avec l'occupant nazi Ses affaires tournent bien la situation commence même à lui rapporter de jolies sommes Se revendiquant " neutre " comme André son ami suisse Victor aide cependant certains amis à quitter le pays Il sent bien que l'étau se resserre autour de la capitale Mais qu'adviendra-t-il si les Allemands venaient à apprendre ses origines juives Suspecté à son tour il poursuit ses activités lucratives malgré la répression qui sévit dans les rues Mais il pourrait bientôt faire le pas de trop... Il sait de source sûre qu'une descente de la Gestapo se prépare En tentant de sauver une jeune...

Lire le synopsis

La critique ZOO sur l'album Le temps des ombres

Cet album du tandem Hé/Simsolo se déroule dans les bas-fonds de la pègre, où le héros juif qui se dit musulman effectue des transactions avec diverses bandes de mafieux et entretient des relations avec des membres de la résistance et de la Gestapo.

En 1941, Le Turc, un personnage peu recommandable, fait des affaires en rachetant à prix cassés des cabarets de Pigalle à des propriétaires contraints de fuir. Il les revend ensuite à différents réseaux mafieux, conservant une commission confortable au passage. Ne faisant partie d’aucune bande, il travaille en solo. Originaire de Turquie, il se fait passer pour musulman et fréquente régulièrement la mosquée bien qu'il soit en réalité juif. Il connaît beaucoup de monde à Paris et a plusieurs maîtresses, dont Karen, une des dirigeantes de la Gestapo, et Aurore, une chanteuse de cabaret proche de la résistance. Il navigue avec habileté entre ces différents cercles jusqu’au moment où il est forcé de sortir de sa neutralité et de prendre parti.

Le Temps des ombres

Le Temps des ombres © Glénat

Lire un nouvel album de Dominique Hé est toujours un plaisir. Cet auteur singulier nous enchante depuis près de 50 ans. Il a débuté dans le 9e art grâce à Jean Giraud, qu'il a découvert par hasard lors d’un de ses cours sur la BD à l’université de Vincennes. Hé a arrêté d’étudier l’agronomie pour se consacrer au dessin. Reconnaissant son talent, Giraud l'a invité chez lui, l'a encouragé, lui a proposé des scénarios et l'a aidé à publier ses premières bandes dessinées. Hé n'a depuis jamais cessé de nous régaler avec son trait raffiné et légèrement froid. Ses décors sont toujours extrêmement bien rendus et documentés, ses personnages élégants. Il excelle à dessiner aussi bien de belles femmes que des individus louches. Son dessin parfois figé confère néanmoins une élégance générale à ses planches.


Pour cet album, Dominique Hé s’est à nouveau associé à Noël Simsolo. Ce scénariste, spécialiste du cinéma et du polar, nous offre une histoire bien construite. Ce premier volet d’un diptyque s'inscrit dans la lignée de Pornhollywood, une autre histoire proposée par les deux auteurs. Connaisseur de la période de la guerre, Simsolo utilise ce cadre pour faire sortir certains personnages interlopes de leur routine. Les rapports de force entre les différents milieux sont habilement reconstitués. Le lecteur attend avec intérêt la suite de l'histoire et lira le prochain tome avec plaisir.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants