ZOO

Complainte des Landes perdues Cycle 4 : Les Sudenn : Lord Heron

couverture de l'album Lord Heron

Série : Complainte des Landes perdues Cycle 4 : Les SudennÉditeur : Dargaud

Scénario : Teng, Jean Dufaux

Genres : Fantastique

Prix : 15.00€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Lecteurs du 1er cycle de La complainte des landes perdues, ne passez pas votre chemin et venez découvrir cette suite où nous retrouvons Sioban, affrontant vaillamment le destin de sa lignée malgré les sombres intrigues qui se nouent.

Dans ce nouveau cycle de La complainte des landes perdues dessiné par Paul Teng, mené parallèlement à celui des sorcières (dessiné par Béatrice Tillier), nous retrouvons Sioban, née en 1993 sous la plume de Grzergorz Rosinski. Accompagnée du fidèle Seamus, la blonde héroïne se rend chez son oncle Lord Heron dont la fille Aylissa va bientôt se marier. Cette dernière est aussi belle que Sioban, mais son âme semble bien noire... Tombant dans une faille suite à un défi lancé par sa cousine, Sioban doit affronter le Niddhog, terrible dragon. Mais c’est sans doute surtout des hommes que vient le plus grand danger. Des intrigues se nouent peu à peu dans le château de son oncle.



Complainte des landes perdues - Cycle 4 : Tome 1 - Lord Heron

Complainte des landes perdues - Cycle 4 : Tome 1 - Lord Heron
© Dargaud, éditions 2022

Jean Dufaux revient visiblement avec plaisir aux personnages avec lesquels il a lancé sa saga. Il construit avec une rigueur appréciable la trame de son histoire, nimbée de magie et de noirceur. Avec des clés dans le passé de la famille de Sioban : son père a autrefois fait alliance avec l’inquiétant Cryptos, apprend à la jeune fille le non moins inquiétant Lord Heron. Et avec des clés dans le présent : des complots fomentés par des hommes ou des femmes assoiffés de pouvoir.

Paul Teng, dessinateur hollandais, a un style pas si éloigné de Rosinski. Il excelle à restituer les ambiances moyenâgeuses et ne rechigne pas à l’ouvrage, nous livrant des planches à la beauté formelle indéniable. Son dessin est donc tout à fait convaincant, même quand il représente Sioban, dont nous avons tous en tête la version si sensible et charmante du Maître Rosinski.



Complainte des landes perdues - Cycle 4 : Tome 1 - Lord Heron

Complainte des landes perdues - Cycle 4 : Tome 1 - Lord Heron
© Dargaud, éditions 2022

Les couleurs de Bérengère Marquebreucq creusent le sillon tantôt de l’ambiance oppressante du château, tantôt de paysages à la fois beaux et inquiétants, baignés d’une lumière de temps d’orage.

Une phrase revient tel un leitmotiv tout au long du récit : le mal est au cœur de l’amour, dans le sang des Sudenne. Voilà qui laisse présager une suite qui ne sera pas à l’eau de rose. Tant mieux.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants