ZOO

Dark Blood - T1 : Icare (Janvier 2018)

couverture de l'album Icare

Série : Dark BloodTome : 1/2Éditeur : Delcourt

Scénario : Amélie SarnDessin : Marc Moreno

Collection : Machination

Genres : Fantastique

Public : Tout public

Prix : 14.95€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

5.0

Icare est amnésique : la seule chose qu’il sait, c’est qu’il lui faut du sang. Voilà des siècles que ce vampire erre de pays en pays, de civilisation en civilisation, et que chaque goutte de sang bu lui coûte la mémoire. Des bribes lui reviennent parfois mais son histoire demeure un mystère dont seul le groupe à ses trousses semble avoir les clés. Sa quête d’identité, doublée d’une enquête policière, passionne.

Durant la Rome antique, des chrétiens sont livrés à des fauves affamés durant des jeux de cirque. Tous se font dévorer sauf un, Icare, au pied duquel les bêtes viennent s’allonger... A Paris, de nos jours, un homme est allongé sur un trottoir battu par la pluie. Il se souvient qu’il y a peu, il était dans une chambre d’hôtel avec une prostituée...

Le scénario d’Amélie Sarn se partage entre notre époque et des bribes de vie d’Icare venues d’autres siècles. Le présent va servir d’écrin à l’enquête menée par une section spéciale mais aussi éclaircir le quotidien des vampires. Certains sont riches, la plupart se nourrit de sang de synthèse et tous semblent accorder de la valeur à Icare... Pas de grande originalité dans la représentation de ces créatures mais les souvenirs lacunaires d’Icare permettent d’en faire un personnage complexe tout en laissant planer le suspense sur l’énigme principale du récit. De quoi rendre accro !

La patte de Marc Moreno fait des merveilles dans ce récit. Ses scènes de combat dynamiques répondent aux moments de luxe froid des riches vampires recherchant Icare. Les détails et l’épaisseur des textures plongent immédiatement dans cette enquête fantastique, prenante et sombre.

Sans révolutionner les récits de vampires, ce premier tome de Dark Blood ouvre intelligemment la voie à un second tome qui devra fournir toutes les réponses à cette enquête accrocheuse.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants