ZOO

Dogma - T3 : Le Ciel n'a pas d'importance (Juin 2014)

couverture de l'album Le Ciel n'a pas d'importance

Série : DogmaTome : 3/3Éditeur : Soleil

Scénario : Stéphane BetbederDessin : Elia BonettiColoriste : Matteo Vattani

Genres : Polar / Thriller

Public : À partir de 16 ans

Prix : 13.95€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.0

Scénario

3.0

Dessin

3.0

L’Eglise est au plus mal : elle doit affronter la plus grande vague d’apostasie de son histoire depuis qu’elle a laissée mourir les 125 stigmatisées. Grace, seule survivante parmi les stigmatisées, fuit loin de l'Eglise de Rome, dépitée. Cependant le sort n’en a pas fini avec elle : ce sont ses choix qui guideront notre lecture de ce tome agréable.

Alors que Zoran, ami et ange gardien de Grace, continue la chasse aux reliques, le pape se rend au sanctuaire de Notre-Dame de Fatima pour se réconcilier avec les croyants. L’attentat qui le touche ne sera que le premier des nombreux signes de ce dernier tome de la trilogie apocalyptique. La révélation arrive enfin pour annoncer si la naissance tant attendue et redoutée est celle du Sauveur ou celle de l’Antéchrist.


Le scénario se construit toujours autour de la lecture de signes et de l’idée qu’un rien fera basculer la planète d’un côté ou de l’autre. Bien que parfaitement maîtrisé dans ses effets, dans l’accélération de l’action et dans les combats des protagonistes, cet album fait du lecteur un simple spectateur, un peu incrédule, d’une fin du monde. Face à cette possible punition divine, on ne peut renoncer totalement à l’espoir d’un pardon de dernière minute. Cependant, la fin de cette trilogie reste malheureusement très classique, ne surprenant pas le moins du monde.

Les visages réalistes et particulièrement expressifs, notamment dans la dévotion ou la possession, donnent corps à cette dernière partie de l’intrigue. Le décor, souvent réduit au minimum, souffre peut-être d’un trait un peu trop évasif dans ses plans larges. Heureusement que les couleurs restent un régal grâce aux nombreuses indications qu’elles fournissent.

Cet ultime volet de la série clôt relativement bien cette trilogie apocalyptique divertissante.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants