ZOO

Durango la jeunesse - T1 : Le premier homme que tu tueras

couverture de l'album Le premier homme que tu tueras

Série : Durango la jeunesseTome : 1/2Éditeur : Soleil

Scénario : Roman Surzhenko, Yves Swolfs

Collection : Aventure

Genres : Aventure

Prix : 12.00€

  • ZOO
    note Zoo3.5

    Scénario

    4.0

    Dessin

    3.5
  • Lecteurs
    note lecteurs
    0 critique

Le synopsis de l'album Le premier homme que tu tueras

Texas 1882. Témoin de l'assassinat de trois cowboys , un jeune vagabond échappe lui-même de justesse au tueur, un professionnel armé d'une carabine équipée d'une lunette. Le jeune homme est bientôt engagé comme apprenti par le propriétaire du plus grand ranch de la région et pour qui travaillaient les trois victime mais ignore qu'en acceptant cet emploi, il deviendra témoin actif d'une sanglante guerre entre éleveurs.


La critique ZOO sur l'album Le premier homme que tu tueras

Nous retrouvons avec plaisir la série Durango mais cette fois dans un prequel. Cet album est le premier d’une trilogie narrant l’histoire d’un jeune cow-boy répondant au nom de John Lane. Un certain nombre de thèmes classiques se côtoient dans ce bon western dont nous attendons avec impatience la suite.

Dans le far West, les propriétaires de trois ranchs entrent en conflit après qu’un tueur professionnel ait assassiné des membres de chaque communauté, et maquillé ses crimes pour faire croire qu’ils sont l’œuvre d’une personne d’un des deux autres domaines. John Lane, le héros de cet épisode, cavalier solitaire qui se débrouille pas mal avec une vieille pétoire, est embauché par un des ranchs et fera sa première victime, en légitime défense, dans cet album. On peut penser que les chercheurs de pétrole croisés à un moment de l’histoire ne sont pas étrangers à l’organisation du conflit mais nous le découvrirons probablement dans le prochain volet.

Durango la jeunesse T.1 : Le premier homme que tu tueras

Durango la jeunesse T.1 : Le premier homme que tu tueras
© Soleil, 2022

Au dessin, un nouveau nom signe cet épisode. Après Swolfs sur les 13 premiers, puis Thierry Girod et actuellement Iko, c’est Roman Surzhenko qui s’est attelé à créer la jeunesse du héros. Ce dessinateur russe qui était jusqu’à présent un des piliers de la série Thorgal (il a dessiné 18 albums des mondes de Thorgal) change complètement d’univers et arrive dans le western. Son style très classique se marie bien avec ce personnage même si on ne le sent pas encore complètement à son aise, ce qui ne devrait tarder. L’album gagnerait cependant à changer de coloriste qui livre un travail approximatif et rapidement exécuté.

Le scénario très classique du western spaghetti, dont Swolfs est un grand fan, est de bonne facture et accroche le lecteur. Il existe peu d’auteurs complets comme Swolfs avec une imagination débordante et pas assez de temps pour dessiner toutes les histoires qui leur viennent à l’esprit. Durango, dont il a abandonné le dessin depuis de nombreuses années, reste son premier succès et il continue à l’alimenter d’excellentes aventures. Ce n’est pas étonnant que ce héros créé en 1980 ait maintenant une deuxième série consacrée à sa jeunesse, d’autres grands succès de la BD ont ouvert la voie : Blueberry, Thorgal, Barbe-Rouge,… Cela permet d’augmenter le rythme de sorties tout en approfondissant la personnalité et l’univers des personnages.

À bientôt pour le second tome…


L'actualité autour de l'album Le premier homme que tu tueras

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants