ZOO

Elecboy 2 : Elecboy - Tome 2 - Révélations (Octobre 2021)

couverture de l'album Elecboy - Tome 2 - Révélations

Série : Elecboy 2Éditeur : Dargaud

Scénario : Jaouen SalaünDessin : Jaouen Salaün

Genres : Science-Fiction

Prix : 14.50€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

3.5

Dessin

5.0

Jaouen Salaün poursuit le lent assemblage des pièces du puzzle de ce récit aux frontières entre Star Wars, Mad Max et l’univers de Jodorowsky. Une ambiance âpre qui laisse un goût de poussière et d’eau métallique dans la bouche.

Nous retrouvons dans Révélations la petite communauté installée en 2122 dans un coin aride des USA, dirigée d’une main de fer par un chaman et protégée par un bouclier magnétique des attaques d’intelligences artificielles. Un prédicateur arrive du désert, accompagné d’un mystérieux géant, pour annoncer que l’humanité sera sauvée par « l’homme sans visage ».


L'ambiance âpre laisse un goût de poussière et d’eau métallique dans la bouche

L'ambiance âpre laisse un goût de poussière et d’eau métallique dans la bouche
© Dargaud, éditions 2021

Pendant ce temps, cela ne va pas fort entre Joshua et son père. Ce dernier déprime et boit plus que de raison, depuis qu’il a perdu une jambe. Joshua est par ailleurs plus que jamais dans la ligne de mire de Sylvio, le cruel petit-fils du chef, qui devrait hélas bientôt diriger le clan. Il en veut d’autant plus à Joshua que lors de leur affrontement (tome 1), ce dernier s’est montré invincible.

Le père de Joshua emmène son fils dans le désert, dans la maison où il a vécu autrefois, pour lui en dire enfin plus sur son passé. Mais dans un accès de désespoir, il met fin à ses jours sans que Joshua ne puisse rien faire. Ses derniers mots laissent encore plus perplexe Joshua sur ses propres origines. Qui est-il vraiment ?

Les personnages sont souvent complexes, pas forcément sympathiques. Même Joshua peut sembler dur, vis-à-vis de son père notamment. Ed, le pote rouquin de Joshua, est un des seuls à être vraiment positifs dans cette histoire. Il est préférable d’aimer les récits sombres pour adhérer pleinement à l’univers.

Les choix chromatiques contribuent à l’immersion dans cet univers inquiétant

Les choix chromatiques contribuent à l’immersion dans cet univers inquiétant
© Dargaud, éditions 2021

Graphiquement, le lecteur ne peut qu’être impressionné par le talent pictural de Jaouen Salaün. Le dessin est très beau, la morphologie des personnages est pleine de vie, les visages sont expressifs, les décors travaillés. Les choix chromatiques contribuent à l’immersion dans cet univers inquiétant.

On attend le tome 3, dans lequel on espère mieux comprendre quelles sont ces entités qui ont l’apparence d’un dieu grec (Zehus) et d’anges, dans une station en orbite autour de la Terre, et leurs réelles motivations.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants