ZOO

Enola et les animaux extraordinaires - T3 : Le kraken qui avait mauvaise haleine (Mai 2017)

couverture de l'album Le kraken qui avait mauvaise haleine

Série : Enola et les animaux extraordinairesTome : 3/5Éditeur : Editions de la Gouttière

Scénario : Joris ChamblainDessin : Lucile Thibaudier

Genres : Aventure

Public : Tout public

Prix : 10.70€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.5

Scénario

3.5

Dessin

3.5

Déjà le troisième volet des aventures d’Enola, la petite vétérinaire spécialiste d’animaux en tout genre. Cette fois-ci c’est un kraken qui aura besoin de l’aide de la petite héroïne de Joris Chamblain. Une suite toujours très amusante et charmante.

Le petite Enola connaît de mieux en mieux son métier et plus rien ne lui fait peur. Pas même ce dangereux et facétieux kraken qui détruit les mats de bateaux pour s’en emparer et replonger aussitôt son précieux butin saisi. Pour sûr, ce kraken a un problème que la jeune vétérinaire, accompagnée de son chat Maneki, se propose d’aller soigner. Il faudra faire vite, car le Capitaine Barbiche, aux intentions pas du tout pacifiques, veut prendre la petite fille de vitesse et ajouter un kraken à son tableau de chasse !

Le scénario tient ses promesses et l’histoire est cohérente avec le reste de la série. Au bestiaire fantastique s’ajoute cette fois-ci un kraken. Sympathique d’emblée, le monstre aux gros problèmes d’hygiène, saura séduire les jeunes lecteurs ; le personnage du capitaine Barbiche, les faire sourire. Avec tout ce petit monde, l’aventure de Joris Chamblain prend bien, parsemée de pointes d’humour bienvenues dans les dialogues.

L’humour est également présent dans les cases de Lucile Thibaudier grâce à de petites digressions dessinées. Ainsi Maneki tombera à l’eau sans que personne, à part le lecteur, s’en rende compte. Le trait toujours frais, ainsi que les couleurs vives sans être lassantes, conviennent parfaitement à un public jeunesse.

Tout public, ce troisième opus, poursuit continue agréablement les consultations d’Enola. Humour et aventure simple sont au rendez-vous et fonctionnent bien. On se prend même à miser sur la prochaine bête qu’Enola pourra aider ainsi que la nature de son problème de santé...

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants