ZOO

Freaks' Squeele : Vestigiales (Juin 2018)

couverture de l'album Vestigiales

Série : Freaks' SqueeleÉditeur : Ankama

Scénario : Florent MaudouxDessin : Florent Maudoux

Collection : Label 619

Genres : Aventure, Fantastique

Public : À partir de 16 ans

Prix : 14.90€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.5

Scénario

2.5

Dessin

4.5

Album à part de la série Freaks’ Squeele, Vestigiales se déroule entre les tomes 6 et 7. Il se concentre Xiong Mao et Ombre qui souhaitent une vie sexuelle encore plus harmonieuse. Les deux amants vont consulter des spécialistes médicaux de l’univers de Freaks’ Squeele qui leur proposeront des solutions bien au-delà de celles qui existent dans le monde réel. Un album sensuel, porté par le splendide coup de crayon de Florent Maudoux mais qui souffre d’une intrigue simpliste...

Xiong Mao et Ombre doivent subir une série d’épreuves pour mieux se connaître et ainsi renforcer leur couple. Dans un univers onirique et fantasmé, Xiong Mao devra ainsi vaincre symboliquement sa mère pour pouvoir avancer. De même Ombre devra affronter son père et le soumettre. Il devra ensuite vaincre sa propre mort...

Dans cette quête initiatique, les personnages s’affrontent, se métamorphosent et se transforment en créatures tirées des folklores et des cultures les plus divers : le dieu-chacal égyptien Anubis, le kitsune japonais, la valkyrie scandinave et bien d’autres apparaissent ainsi tour à tour. Toutes ces divinités s’affrontent dans des combats spectaculaires où les allusions à la culture geek sont omniprésentes. Un petit fascicule de quatre pages à la fin de l’album se révèle d’ailleurs utile pour comprendre une partie des multiples références de l’œuvre.

Le dessin réaliste et spectaculaire de Florent Maudoux met parfaitement en valeur les duels innombrables qui constituent l’essentiel de l’album. Les personnages ressortent d’autant plus qu’ils sont représentés en couleurs sur un décor qui demeure généralement en noir et blanc. La fluidité et la beauté de la ligne permettent à l’auteur de rester dans la sensualité et l’érotisme même si certaines scènes sont osées et hasardeuses.

Cet album pourra se lire indépendamment des autres de la série, impressionnant par sa virtuosité graphique. Pour autant, la simplicité et la linéarité de l’intrigue empêchent cette bande dessinée de convaincre.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants