ZOO

Giant - T1

Partagez et donnez votre avis

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

5 Critiques Presse

note de la critique

New York 1932. L’Amérique commence seulement à se remettre du krach de 1929. Au coeur de Manhattan, les gratte-ciel fleurissent, dont ceux du Rockfeller Center. C’est sur ce chantier que Dan Shackleton se fait embaucher. Il y fera équipe avec un autre Irlandais, une armoire à glace taciturne surnommé Giant. Dans la foulée d’Il était une fois l’Amérique de Sergio Leone, l’histoire que nous conte Mikaël nous emporte dès les toutes premières planches.

note de la critique

Nous sommes dans les années 30, la grande dépression fait rage aux États-Unis. C’est dans ce contexte économique et social précaire que de nombreux ouvriers venus d’Irlande, d’Italie ou de Pologne espèrent gagner un mince émolument pour subvenir aux besoins des familles restées au pays. C’est à New-York, cette ville aux ambitions démesurées, que nous allons suivre Giant, un taciturne personnage, venu, tout comme ses camarades, contribuer à la construction de gratte-ciels. Un sombre matin, comme à (...)

note de la critique

Géant, un adjectif parfait pour cette ville en pleine croissance qu'est New-York, fourmillante et bruyante en ce début des années trente. Idéal aussi pour qualifier ces buildings qui poussent comme des champignons, émaillant de hautes carcasses en ferraille et de tours de briques le sol des différents quartiers. C'est enfin le surnom de cet irlandais à la carrure de boxeur, avare de mots mais pas de cœur. Comme nombre de ses compatriotes, il travaille sur les chantiers où les accidents sont monnaie courante, la vie ne tient souvent qu'à un geste. Lorsque vient son tour [...]

note de la critique

Nous sommes à New York, en 1932, à la suite du crash boursier de 1929, période que l’on nomme la « Grande Dépression ». Près de l’église Saint-Patrick, des irlandais funambules construisent un immense gratte-ciel : le Rockefeller Center. Ils en vivent et peuvent ainsi nourrir leur famille restée au pays. Ils en tombent aussi. Dans ce cas, un survivant doit annoncer la mauvaise nouvelle et envoyer à la veuve la prime de départ définitif offerte par le syndicat de 50$ ; Le prix de la vie d’un homme. Giant, un géant pour le moins taciturne ne s’y résout pas [...]

note de la critique

Début des années 30, New York, des hommes en grande partie d’origine irlandaise, venus vivre leurs rêves américains, jouent les funambules sur les poutres métalliques des gratte-ciels en construction, pour une bouchée de pain.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants