ZOO

Gil Saint-André - T12 : Un passé encombrant (Janvier 2018)

couverture de l'album Un passé encombrant

Série : Gil Saint-AndréTome : 12/13Éditeur : Glénat BD

Scénario : Jean-Charles KraehnDessin : Chrys Millien

Collection : Bulle Noire

Genres : Aventure, Polar / Thriller

Public : À partir de 12 ans

Prix : 12.50€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Gil St-André est devenu un grand patron. Mais de toute évidence, ça ne colle pas du tout au personnage. Rattrapé par son passé et un de ses amours d'antan, le baroudeur intrépide de la bande dessinée des années 1990 a toujours la pêche. Jean-Charles Kraehn montre ici que les vieilles séries à rallonge présentent parfois un intérêt.

Gil St-André, personnage haut en couleurs des années 1990, est devenu un grand patron. Mais ce n'est pas son ADN et il ne va pas tarder à prendre ses distances avec le groupe qu'il dirige. Quant à sa relation avec la belle Diane, elle n'arrive pas à la cheville de celle qu'il a nourri avec une flic métisse. Il croise justement sa route alors qu'il est rattrapé par son passé.


Gil Saint-André voit ses errements de jeunesse resurgir

Gil Saint-André voit ses errements de jeunesse resurgir
© Glénat


C'est dans les mêmes marmites qu'on fait la meilleure soupe. Si cette expression est parfois galvaudée, elle prend tout son sens avec cette bonne vieille série polar. Car en quatorze tomes, elle n'a pas pris une ride et insuffle toujours le même bon vieux suspense. Dans ce douzième opus, la destinée hors normes du héros nous entraîne sur les traces de son passé et de ses fréquentations, pas toujours glorieuses.

Gil St-André, série phare en quatre cycles de la fin des années 1990, faisait partie de ce qui se faisait de mieux en polars. Plus de vingt ans après le premier tome, cette saga sur fond d'enlèvement, de gros sous et de jolis jambes, un peu dans l'esprit Largo Winch, mais en moins proprette et plus noire, a toujours du jus dans ses cases. Initiée par Jean-Charles Kraehn, aux manettes des deux premiers tomes, la série a ensuite été dessinée par Sylvain Vallée pendant six tomes, du troisième au huitième, avant d'être reprise entièrement par Kraehn.



La série polar Gil Saint-André tient toujours la route !

La série polar Gil Saint-André tient toujours la route !
© Glénat


C'est donc le premier tome dans lequel officie Chrys Millien au dessin. C'est un peu moins fort que Sylvain Vallée, mais ça tient la route quand même. Joli rythme, belles couleurs, personnages féminins plantureux... On passe un bon moment. Et ça donne envie d'embrayer sur les tomes treize et quatorze... À retrouver très vite!

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants