ZOO

Goligo - T1 : La grande chute (Octobre 2010)

couverture de l'album La grande chute

Série : GoligoTome : 1/1Éditeur : Glénat BD

Scénario : GobiDessin : Gobi

Collection : Tchô ! L'aventure…

Genres : Aventure, Fantastique, Heroic fantasy

Public : Tout public

Prix : 14.95€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

4.5

Dessin

4.0

Gobi, en plein grand écart entre France et Japon, nous offre un univers complètement barré. Au programme de Louma, petite île riche en aventures : une orpheline pleine d’énergie, des danses rituelles, un maire à la tignasse décolorée qui se prend pour une rock-star. Bienvenue dans Goligo, un mélange si vitaminé qu’il devient addictif !

Le père de Lila, en pleine rupture, débarque sur Louma pour y déjeuner, prendre l’air et… mourir accidentellement. Lila, qui n’est encore qu’un bébé qui répète en boucle « Goligo », a été recueillie par les restaurateurs du coin. Armée d’une peluche et d’une dernière photo de son père, elle va grandir sur l’île de Louma, baignée dans les légendes de l’île. Devenue une collégienne, elle se retrouve en cours avec la blonde bêcheuse, le garçon un peu amoureux et une rondouillette gentille mais sans amour propre… Tout aurait pu se dérouler comme n’importe quelle adolescence si elle ne croyait pas dur comme fer aux légendes que les autres disent « pour les bébés ».

Ce premier tome poétique allie joliment de nombreux personnages hauts en couleur et passages enchanteurs. Entre vie quotidienne pleine d’habitudes exotiques et fantaisie des légendes contées, il ne cesse de surprendre. L’intrigue, sans cesse relancée, rend les personnages aussi intéressants qu’attachants.

goligo

Le trait jeté et les couleurs vives du monde de Gobi séduiront petits et grands. Le mouvement rendu donne à l’histoire une force et une cohérence supplémentaire. Mine de rien, il nous embarque dans de grands moments d’émotion.

Un livre qui nous emporte vers une île imaginaire, pleine de mystères et de révélations surprenantes…

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants