ZOO

Héliotrope - T1 : Les Voleurs de magie (Juin 2022)

couverture de l'album Les Voleurs de magie

Série : HéliotropeTome : 1/1Éditeur : Dupuis

Scénario : Benjamin Chaud, Joann Sfar

Genres : Aventure

Public : De 3 à 15 ans

Prix : 13.95€

ma collection
mes souhaits
mes lectures
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Les voleurs de magie, premier tome d’Héliotrope, nous présente son héroïne éponyme, une ado au caractère bien trempé et quelque peu exaspérante. Cette nouvelle série tout public, signée Joann Sfar, Benjamin Chaud et Isabelle Rabarot aux couleurs, est une superbe découverte.

Héliotrope est une adolescente presque normale, qui mène une vie paisible, à ceci près quelle est lhéritière dune célèbre lignée de voleurs dobjets magiques, que ses parents sont en prison, et que tous les matins, elle prépare le petit déjeuner de sa mémé, avec qui elle vit : un bol de céréales agrémentées de vodka (« bon pour le transit » dixit la vieille dame). La jeune fille vit à cent à lheure sans se soucier des bonnes manières et des convenances, et quand elle est amoureuse, rien ne peut larrêter. Alors, pour conquérir l’élue de son cœur, elle est prête à voler la plus rare des couleurs. La voilà embarquée bien malgré elle dans une aventure complètement folle.

La narration est à limage de son héroïne : vive, sans filtre et irrévérencieuse. Un brin loufouque et jalonné de rebondissements, le récit semble par moment partir dans tous les sens, sans que cela nentrave pour autant notre plaisir de lecture. Les personnages, hauts en couleurs, sont tous plus attachants et énervants les uns que les autres. Mention particulière pour la grand-mère, complètement barrée ! Sous ses airs farfelus, aux notes magiques et fantastiques, cette bande dessinée aborde avec justesse divers thèmes importants dans lair du temps. Notre ado, un peu trop enthousiaste, tentera dapprendre les bases du consentement tout en luttant à sa manière contre le patriarcat, vivra sa première manifet ses premiers chagrins damour. Le tout est porté par des dialogues cocasses et puissants, un vrai régal !

Le dessin, dynamique et expressif, associé au travail de colorisation très réussi, donnent beaucoup d’énergie et de vie au récit. Le découpage confère un rythme enlevé à lhistoire. On ne peut lâcher la BD avant la derrière page !

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants