ZOO

Hell School - T3 : Insoumis

couverture de l'album Insoumis

Série : Hell SchoolTome : 3/3Éditeur : Le Lombard

Scénario : DugomierDessin : ErsColoriste : Angélique Césano

Genres : Polar / Thriller

Public : Tout public

Prix : 10.60€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 2.5

Scénario

2.0

Dessin

3.5

Appelés « bâtards » par leurs camarades pour avoir refusé le rituel d’intégration de l’école, Hina, Boris et Bastien sont violemment mis à l’écart. Cet isolement leur aura permis de remarquer d’étranges décès d’élèves à chaque promotion. Mais plus leurs recherches avancent, plus ils courent de risques… Le dernier volet d’une trilogie qui s’avère un peu décevant.

Bientôt rejoints par Valérie, élève bien intégrée mais désillusionnée, Hina, Boris et Bastien mènent l’enquête. Lors de ses dernières investigations, le quatuor avait découvert que les élèves morts « accidentellement » à l’Ecole étaient tous orphelins. En étant un lui-même, Bastien commence à craindre pour sa vie, et ce à juste titre puisqu’il échappe de peu accident qui aurait pu lui coûter la vie. Les quatre amis décident de mettre à profit leurs vacances pour enquêter loin des regards de l’Ecole. Mais les choses se compliquent, Bastien ne revient pas et met chaque jour un peu plus sa vie en danger…

Attachants, intelligents et solidaires, les personnages proposés par Dugomier tiennent toujours la route et attirent la sympathie. Mais le scénario déçoit. Les deux tomes précédents nous avaient fait attendre quelque chose en plus que cet album peine à apporter. L’intrigue est toujours bonne mais le dénouement incongru nous laisse sur notre faim.

Nous retrouvons avec plaisir les dessins d’Ers, et plus particulièrement le contraste entre la rondeur de ses traits et l’atmosphère inquiétante et noire du récit. Nous y voyons un écho avec la fraîcheur et la naïveté de l’adolescence et la dureté du monde réel.

Un album qui promettait beaucoup mais qui n’a pas tenu ses engagements : un quatrième tome pourrait s’avérer nécessaire.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants