ZOO

Hella et les Hellboyz - T2 : L'épreuve du feu (Février 2022)

couverture de l'album L'épreuve du feu

Série : Hella et les HellboyzTome : 2/2Éditeur : Drakoo

Scénario : Toussaint KidDessin : Luisa Russo

Collection : DRAK.FANTASY

Genres : -

Public : Tout public

Prix : 10.95€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.5

Scénario

3.0

Dessin

4.0

Un trip pop dans l’antichambre de l’Enfer, tendance Stephen King, qui évoque les films fantastiques pour ados et l’univers des jeux vidéo. Mais qui n’oublie pas de rendre les personnages attachants, en plus d’être joliment dessinés.

Si, le jour, Hella est une adolescente apparemment comme les autres, la nuit, elle part à la recherche de son petit ami, disparu dans une maison donnant accès à l’Inframonde, un univers démoniaque constitué de plusieurs cercles ayant chacun un gardien. Hella a la spécificité d’être la seule humaine a pouvoir ressortir de la maison. Fifs, lapin diabolique maître des lieux, semble aider Hella, mais quelles sont ses motivations réelles ? Trois jeunes garçons coincés dans ces lieux infernaux depuis des années apportent aussi leur aide à la jeune fille, mais que vont-ils découvrir à l’issue de cette quête ? Et qui est vraiment Hella ?

Kid Toussaint poursuit et conclut le récit initié dans le tome 1 avec toujours cette ambiance horrifique acidulée fleurant bon les années 80-90. Les personnages restent attachants, y compris l’inspecteur Talgom et un ado, Louis, qui essaient d’aider Hella depuis l’extérieur. Dans la seconde moitié de l’album, le rythme s’accélère pour permettre de conclure l’histoire à l’issue de ce tome 2, à la demande de l’éditeur. On aimerait savoir ce qu’aurait ajouté le scénariste s’il avait pu développer son histoire sur trois tomes comme il le souhaitait. Mais il réussit à remplir le contrat en deux et c’est déjà pas mal.

Hella et les Hellboyz T.2 - L'épreuve du feu

Hella et les Hellboyz T.2 - L'épreuve du feu
© Drakoo, 2022

Luisa Russo apporte son graphisme délicatement pop et totalement en phase avec le récit. Ses ados sont séduisants sans être outrageusement sexy. Sa vision de l’Inframonde est inspirée de cauchemars plutôt que d’une vision classique du royaume de Satan. Elle a également pour référence les romans de Stephen King. La couverture, comme pour le tome 1, reflète bien le contenu. Ajoutons que la mise en couleurs par Aretha Battistutta et Sara Michieli contribue bien à l’ambiance de perpétuelle fête foraine démoniaque.

Nous espérons revoir sur le marché franco-belge cette dessinatrice italienne qui travaille aussi pour celui du comics (Dark Horse).

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (2)

Couverture

Posté le 18/01/2021 à 14h54

note de la critique de Picsou

Les 5 adolescents mi-humains, mi-oiseaux ont repris du service. ça aurait pu être une réussite,mais ça à surtout une allure de nostalgie et un goût finalement assez fade. Cette série à succès des années 80 n'y est pas montré sous leur meilleur jour.

Posté le 22/07/2014 à 00h05