ZOO

Isaac le pirate - T3 : Olga (Septembre 2002)

couverture de l'album Olga

Série : Isaac le pirateTome : 3/5Éditeur : Dargaud

Scénario : Christophe BlainDessin : Christophe BlainColoriste : Walter

Collection : Poisson Pilote

Genres : Aventure

Public : Tout public

Prix : 11.99€

ma collection
ma wishlist
série

Le résumé de l'album

Résumé des épisodes précédents : Isaac Sofer, peintre sans le sou, a embarqué sans trop réfléchir sur le bateau de Jean Mainbasse, ex-pirate qui espérait se couvrir de gloire en donnant son nom au pôle Sud. Isaac, lui, espérait faire fortune assez vite et rentrer à Paris épouser son Alice. Maintenant, les espérances de gloire sont loin, et Jean Mainbasse est de très mauvais poil. Après avoir balancé à la flotte les marins suédois recueillis à son bord — c'est lui qui a découvert les terres de glace, pas les Suédois —, il s'en prend à Isaac parce qu'il porte la poisse. S'ensuit une catagne qui vire au carnage. Mainbasse rejoint les Suédois à la flotte, les morts suivent le même chemin, et il ne reste plus qu'à trier les blessés : ceux qu'il faut " couper " et ceux qu'on peut " réparer ". Vu que le chirurgien est mort, c'est Isaac qui coupe et répare. Pendant ce temps, après avoir délicatement papoté de choses et d'autres en buvant des coups, Alice et Philippe du Chemin Vert finissent par succomber à leurs charmes réciproques. Quelques péripéties plus loin, Isaac et son copain Jacques, seuls rescapés de l'équipage, retournent aux Antilles. Après s'être fait jeter par la Clotilde rencontrée jadis dans les jardins du gouverneur (du temps où Jean Mainbasse était florissant, et lui aussi), Isaac harponne Olga, une étrangère assez attractive qui le met dans tous ses états : elle ne couche pas — " Je promisse ma mama pas avant mariage " — mais elle veut bien " maik le pipe ". C'est très émotionnant, mais voilà que débarque un rival assez " jalousse " qui va " pôt-être " zigouiller Isaac. Là, ça commence à bien faire. Et Isaac, perdu sur une plage avec Jacques (qui s'est fait mettre la tête au carré sans trouver de fille non plus), sait enfin ce qu'il veut : " J'ai envie de rentrer chez moi. " Après une publication estivale (remarquée) dans Télérama, voilà Isaac plus paumé que jamais. Tout va mal et tout se dégrade, ce qui n'empêche pas l'hilarité — entre autres, la séquence chirurgie, avec " réparation " des blessés est irrésistible. Pour le reste, on a tout dit de cette série — charme et sensibilité, dessin formidablement expressif, découpage virtuose de l'action, drôlerie des dialogues — sans oublier une mise en couleur d'une rare beauté, signé Walter & Yuka.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants