ZOO

Jacques flash - T1 (Août 2022)

couverture de l'album

Série : Jacques flashTome : 1/7Éditeur : Hibou

Scénario : Gérald FortonDessin : Gérald Forton

Collection : JACQUES FLASH

Genres : Polar / Thriller

Prix : 20.00€

ma collection
mes souhaits
mes lectures
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.5

Scénario

4.0

Dessin

2.0

Le Hibou qui a entrepris d’éditer ou de rééditer les albums introuvables de Gérald Forton nous livre cette fois le premier tome (deux autres sont en préparation) de Jacques Flash. Cette série a été publiée dans Vaillant et a connu plusieurs dessinateurs et scénaristes. Dans cet album, nous retrouvons avec nostalgie le dessin de Forton dans deux histoires distinctes.  

 Le Hibou fait un très bon travail de rééditions des anciens classiques. Le livre se compose d’un dossier d’analyse de JL. Muller et R. Gallart et de deux histoires en noir et blanc, « Contre Cyrano de Bergerac » et « Clichés brûlants ». Le premier épisode est une enquête policière du journaliste Jacques Flash menée dans le milieu du théâtre. Elle évoque les premiers Ric Hochet publiés quelques années plus tard. Les deux héros exercent le même métier, sont accompagnés d’une jeune femme dans leurs péripéties (dans cet épisode Catherine) et aident un policier dont la présence est récurrente dans la série. Le deuxième volet est probablement scénarisé par une personne différente, le rythme et la narration sont assez éloignés du premier. C’est une histoire assez ingénieuse dans laquelle le héros est accusé d’un vol de bijoux et l’enquête est menée par une de ses connaissances.

 C’est un bonheur de retrouver Gérald Forton (petit-fils de Louis Forton le dessinateur des Pieds Nickelés) dans des histoires qui avaient disparu des radars. La première des deux est conçue en 5 strips de 2 ou 3 images et on retrouve aussi bien dans le style que dans la forme l’influence de Milton Caniff. Le dessin est rigoureux, dense et on ressent fortement l’influence du cinéma avec une succession de plans très réussis. Le deuxième récit est composé de 10 planches de 4 bandes mais est remonté dans cet album en 3 bandes par page. Le dessin est tout aussi soigné mais ce montage contraste fortement avec la première partie, l’éditeur aurait peut-être dû privilégier la présentation initiale. Dans ces deux récits, dessinés au début de la longue carrière (70 ans !) de l’artiste connu notamment pour sa série Teddy Ted, ses albums de Bob Morane ou sa participation à  L’Affaire du Collier  de Jacobs, Forton exprime une large palette de son talent, avec des plans alternés, un encrage impeccable, des clairs obscurs, des hachures, … De plus, la couverture créée à partir d’une des images de l’album est très réussie. L’attitude soucieuse de Jacques Flash donne envie de se plonger dans le livre pour comprendre ce qu’il lui arrive.

 Les histoires assez conventionnelles restent de bonne facture pour l’époque. Les spécialistes pensent que  Contre Cyrano de Bergerac est sorti de la plume de Georges Rieu, le créateur de la série, en revanche il y a un doute sur la paternité de Clichés Brûlants.

 Cet album est à recommander pour les fanatiques de Gérald Forton ou bien ceux qui souhaitent découvrir le talent de cet artiste. De même, chez ce petit éditeur d’anciens albums, on peut trouver bon nombre d’histoires du même dessinateur comme les Teddy Ted ou bien la réédition en cours d’Alain Cardan dont le tome 2 est paru récemment.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants