ZOO
couverture de l'album

Série : Jules matratTome : 1/1Éditeur : Glénat BD

Dessin : Serge FinoAuteur :

Collection : 24x32

Genres : Historique

Prix : 15.50€

  • ZOO
    note Zoo4.0

    Scénario

    4.0

    Dessin

    4.5
  • Lecteurs
    note lecteurs
    0 critique

Le synopsis de l'album

Le destin brisé d'un jeune poilu traumatisé par la guerre de 14-18 C'est dans la région paisible de la Haute-Loire que la guerre vient chercher Jules Matrat un beau jour d'août 1914 La guerre ce jeune homme n'y connait rien Il n'a pas envie de la faire comme il n'a pas envie de laisser Rose qu'il s'apprête à épouser Mais il faut bien quitter la campagne pour se battre contre les Allemands dans les tranchées boueuses et humides C'est là que Jules fera la rencontre de Louis Agnin autre jeune appelé venu des Alpes Tous deux paysans ils vont se lier d'amitié et rêver un instant d'ailleurs en évoquant leurs terres les travaux des champs et leurs fiancées ... Quand Louis est abattu et que la guerre prend fin il est temps pour Jules comme pour les milliers de mutilés de regagner leur foyer Rose est là les parents de Jules aussi Ils attendent leur fils pour recommencer à vivre Mais que reste-t-il de l'homme qu'ils ont connu après quatre années meurtrières Jules ne...

Lire le synopsis

La critique ZOO

Cette adaptation du célèbre roman de Charles Exbrayat illustre les dommages psychologiques causés par la Première Guerre mondiale, tant pour ceux qui partent au front que pour ceux qui restent dans leurs campagnes. Une histoire dure mais poignante.

Le jeune Jules Matrat, paysan de la Haute-Loire, habite avec ses parents et fréquente Rose, une fermière voisine qu'il s'apprête à épouser. Leur avenir semble tout tracé dans cette campagne où la vie, bien que difficile, est rythmée par une grande solidarité. Malheureusement, la déclaration de la guerre de 1914-1918 vient bouleverser leurs plans, et Jules, comme de nombreux jeunes hommes de la commune, est appelé au front. Là-bas, il survit grâce à l'amitié de Louis Agnin, un autre conscrit. Mais, à chaque permission, il revient de plus en plus éteint et renfermé. Il n'arrive plus à profiter de ces moments auprès de ses proches, qui vivent également un enfer avec l'absence des hommes pour les travaux des champs et l'angoisse constante de recevoir une mauvaise nouvelle.

Serge Fino a choisi d’adapter ce livre de Charles Exbrayat, connu principalement pour ses romans policiers, pour montrer les effets de la Première Guerre Mondiale sur la population des campagnes. Il parvient à transmettre au lecteur l'incompréhension et le malheur de chacun face à cet événement qui bouleverse leur organisation, leurs sentiments, et leur rythme de vie.

 Jules Matrat © Glénat BD

Jules Matrat © Glénat BD

Ce récit du quotidien montre comment la vie déjà rude à la campagne devient un enfer sous l'effet du conflit et les effets psychologiques qui s’en suivent. Serge Fino représente peu d'épisodes du front, préférant s'attarder sur le quotidien des familles et leur manière de se débrouiller en l'absence de bras pour les travaux divers.

Serge Fino excelle dans le dessin des grands espaces lumineux, avec ces fermes en pierres au milieu des champs. Sa lecture de l'histoire offre une mise en page classique où le lecteur découvre la vie à la campagne et le caractère des personnages. Il réussit à faire transparaître la personnalité de chacun, qu'il s'agisse des gendarmes, des élus, des appelés ou des paysans. Tous ces gens malheureux subissent les conséquences de l'événement, certains jusqu'à en mourir. Cet album est le premier d'une trilogie. Dans le deuxième tome, nous devrions assister à la fin de la guerre et à ses effets sur les destinées.


L'actualité autour de l'album

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants