ZOO

L'âge d'eau - T1 : La constellation du chien (Janvier 2022)

couverture de l'album La constellation du chien

Série : L'âge d'eauTome : 1/1Éditeur : Futuropolis

Scénario : Benjamin FlaoDessin : Benjamin Flao

Collection : Albums

Genres : Science-Fiction

Prix : 22.00€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Benjamin Flao est un artiste autant qu’un auteur. Un créateur dont on ne sait jamais où il va nous mener, mais dont on sait juste que le chemin sera intéressant. En ce mois de janvier, l’auteur de Kililana song nous livre une nouvelle histoire, L’âge d’Eau tome 1, chez Futuropolis. Quand les affres de notre présent sont conjuguées au futur, il y a toujours de la place pour de grandes histoires d’humains.

Notre monde est inondé. L’eau a recouvert non seulement les routes et les villes, mais les terres arables aussi. Certaines parties de l’humanité se regroupent dans de nouveaux espaces urbains au sec, quand d’autres préfèrent apprivoiser ce nouvel environnement. Mais les deux, ensemble, ne cohabitent pas et les premiers ne tarderont pas à ramener les seconds dans la norme. Hans n’a pas envie d’être parqué au sec. Il veut préserver cette liberté, pour lui, sa mère, son frère et tous ceux qui le veulent.


Les ZAD, ces mondes qui nous questionnent


Difficile de ne pas voir notre monde dans ce miroir futuriste que nous offre Benjamin Flao. C’est à cela que sert la science-fiction d’ailleurs. Nous interroger sur notre présent, nous poser les questions auxquelles nous ne voulons pas répondre.
Comment ne pas comparer ces habitants des marges, des friches, avec ceux qui s’installent dans des « Zones A Défendre » aujourd’hui ? Eux aussi, veulent défendre un autre rapport à la terre et à la société. Ils nous inquiètent, nous agacent, à ne pas suivre la voie collective. Nos institutions les combattent, puisqu’ils ne rentrent pas dans le cadre qu’elles sont censées préserver. Et pourtant… Hans, Gorza, Jeanne et tous ceux qu’ils rencontrent, méritent-ils d’être chassés de leur lieu de vie ? Leur bonheur est-il moins acceptable parce qu’il ne correspond pas au notre ? Benjamin Flao pose la question.



L'âge de l'eau - La constellation du chien Tome 1

L'âge de l'eau - La constellation du chien Tome 1
© Futuropolis, éditions 2022




Faire gace aux enjeux climatiques


De même qu’il nous force à penser ce que sera notre futur quand nous n’aurons pas réussi à contenir le réchauffement climatique. Dès maintenant, il y a ceux qui ne veulent pas voir le danger, qui pensent qu’il n’est pas si important. Il y a ceux qui veulent encore essayer de l’éviter. Benjamin Flao nous invite peut-être à accepter le changement et à nous préparer à une nouvelle civilisation. Une forme de 3e voie ? Un renoncement à anticiper parce qu’il sait que nous ne réussirons pas ?

Ce n’est pas agréable à lire, mais cette œuvre n’est sans doute pas là pour ça.


Et le mystique dans tout ça ?


Il y a un métronome, dans ce récit : un chien bleu. Un animal ? Ou un humain devenu animal ? L’auteur lui-même qui se ferait le témoin de ce futur ? Les premières pages sèment le doute. Il y aurait quelque chose de propre aux cultures amérindiennes, dans cette capacité d’un homme a prendre forme animale… Et en effet, il y a quelque chose, dans ce personnage, du chamanisme. Une voie encore différente qui s’exprime, connectée à la Terre. Dans un monde qui semble privé de rites religieux et qui a fait face au cataclysme, faudrait-il revenir à une spiritualité plus tellurique ?


L'âge de l'eau - La constellation du chien Tome 1

L'âge de l'eau - La constellation du chien Tome 1
© Futuropolis, éditions 2022

Benjamin Flao et sa palette de dessins


Vous trouvez qu’il y avait beaucoup à dire du scénario ? Le dessin n’est pas en reste, même si l’auteur de ces lignes est moins habile pour le décomposer. Flao est un artiste à part. En fait, ils sont plusieurs en lui et L’âge d’eau en fait la démonstration. Il y a un carnettiste de précision. Il y a un admirateur de Jean Giraud. Il y a un caricaturiste agressif. Il y a un aquarelliste empreint de lumière solaire.

Et tous ces artistes prennent place un à un, parfois dans la même page. Constance graphique ? Benjamin Flao s’en fiche. Il transmet des émotions et des informations par le dessin, comme par le texte. Alors quand il a un besoin, il pose la technique graphique qui répond à ce besoin. Et là où pour la majeure partie des artistes, il y aurait un effet de patchwork informe, chez Flao, tout fait sens. C’est une œuvre à part entière, une unité cohérente et vivante. Une incitation à la contemplation comme à se plonger dans une réalité parallèle…

L’âge d’Eau tome 1 représente un superbe lancement d’année 2022 pour les éditions Futuropolis. C’est un album qu’il ne faudra surtout pas oublier en fin d’année, quand viendra le moment des prix et des récompenses.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants