ZOO

L'Assassin qu'elle mérite - T1 : Art nouveau (Septembre 2010)

couverture de l'album Art nouveau

Série : L'Assassin qu'elle mériteTome : 1/4Éditeur : Vents d'Ouest

Scénario : Wilfrid LupanoDessin : Yannick CorbozColoriste : Catherine Moreau

Collection : Hors Collection

Genres : Aventure, Historique, Polar / Thriller

Public : À partir de 12 ans

Prix : 13.90€

ma collection
mes souhaits
série

Le résumé de l'album

La délinquance comme forme d’art

« Alors mon but sera atteint. J’aurais contribué, dans la mesure de mes ressources, à créer un gredin, un ennemi de plus pour cette odieuse société qui nous rançonne. » H.K. Huysmans

Vienne, 1900. Deux riches noceurs, désabusés et cyniques portent un regard impitoyable sur ce milieu artistique viennois de la Sécession qui prétend révolutionner l’art. Un soir d’ivresse, ils font le pari de transformer un jeune homme pauvre en ennemi de la société, de le façonner à leur guise, comme une œuvre d’art vivante. Ils choisissent le jeune Victor qui passait par là. À leur côté, le jeune homme va découvrir des plaisirs insoupçonnés derrière les murs de la plus prestigieuse maison close de Vienne. Un monde de volupté et de raffinement s’ouvre à lui. Un monde dans lequel il y a la merveilleuse Mathilde. Un monde qui n’est pas le sien.

Quel sera le prix à payer pour que le rêve se poursuive ?

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de nicholas

Titre très surprenant par rapport à la couverture.... non ce n'est pas la jeune femme que nous voyions en couverture qui mérite d'être assassiné... le lecteur est emporté dans un scénario totalement fou issu d'un

Un jeune homme issu des milieux populaires goute - un peu par chance - au luxe et à luxure. Et comment se passe la suite des aventures quand cet accès au luxe de la haute société s'arrête d'un trait net ?!

Critique de notre société, aventure et action, caractérise ce premier tome dés plus original. Et que dire du dessin ? magnifique.Il participe à merveille ce saut dans la société du XIXème siècle.

Posté le 14/09/2015 à 15h28