ZOO

L'Homme de l'année - T12 : 1927 (Août 2017)

couverture de l'album 1927

Série : L'Homme de l'annéeTome : 12/15Éditeur : Delcourt

Dessin : Senad MavricColoriste : Filip Andronik, Jean-Paul Fernandez

Collection : Histoire et Histoires

Genres : Historique, Récit de vie

Public : Tout public

Prix : 15.50€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

3.5

Derrière le célèbre film Metropolis se tient Fritz Lang, homme d’art et de combat et Brigitte Helm, jeune femme enserrée dans le légendaire costume robotique. L’Homme de l’année offre une belle présentation de la création et de la vie d’une œuvre mythique du cinéma.

Fritz Lang se réveille en sursaut des bras de sa femme à cause d’un cauchemar fait d’engrenages. Il doit avancer sur son film Metropolis pour lequel il n’a toujours pas trouvé l’actrice incarnant le premier rôle. Le soir même au moment de se rendre à un spectacle d’illusionniste, il se fait accoster par un inconnu qui lui dit en tendant une carte que les araignées le surveillent...


Le scénario de Jean-Pierre Pécau décrit surtout les difficultés que Lang a eues pour boucler son film. Difficulté de financement d’abord, car il était le film plus cher jamais produit à l’époque. Difficulté à garder sa liberté d’artiste ensuite, car les nazis, force montante de la fin des années 20, voulaient avoir main mise sur le cinéma.

La résistance du réalisateur s’incarne notamment dans le choix de l’actrice principale : malgré les pressions, Fritz Lang va préférer la jeune Brigitte Helm à la favorite des nazis, Leni Riefenstahl. Au-delà de ces combats se révèle un homme dévoué à son art, pouvant devenir un véritable tortionnaire pour ces acteurs. Le tout dans l’atmosphère délétère, déjà étouffante, de l’Allemagne, toile de fond particulièrement marquante.

Le graphisme de Senad Mavric et Filip Andronik épouse parfaitement l’époque grâce à des costumes et des décors suffisamment réalistes et détaillés. Emmené sur le plateau de tournage, le lecteur se régalera lors des mises en scène de certaines séquences mythiques du film.

L’Homme de l’année 1927 marque à la fois par son sujet et son contexte historique.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants