ZOO

L'Odyssée de Fei Wong - T3 : La Nuit des mécréants (Juin 2019)

couverture de l'album La Nuit des mécréants

Série : L'Odyssée de Fei WongTome : 3/3Éditeur : Glénat BD

Scénario : Michaël Le GalliDessin : Cristiano Crescenzi

Collection : Grafica

Genres : Aventure, Historique

Prix : 14.50€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.5

Scénario

3.5

Dessin

3.5

Nous sommes au XVe siècle. Fei Wong est un jeune soldat chinois qui vogue de pays en pays, d'empires en royaumes. Dans ce troisième tome, il fuit ceux qui veulent sa peau. Un album haletant qui achève avec brio le premier cycle de cette série au scénario et au dessin solides.

Mais qu'adviendra-t-il de Fei Wong, jeune soldat chinois dont le destin vogue de Venise à la route de la Soie et de l'empire Ming à l'Egypte des Mamelouks ? Après avoir fait naufrage en mer Rouge avec ses camarades de fortune, ils cherchent à tout prix à éviter d'être revendus comme esclaves au Caire. Mais la partie est loin d'être gagnée tant les pièges tendus sur leur chemin s'avèrent nombreux.

Ce troisième tome, qui vient refermer avec beaucoup de suspense la parenthèse historique pleine d'aventure ouverte au fil des deux premiers tomes, clôt avec succès un premier cycle plein de surprises. Et qui se suffit en lui-même. La lecture est rendue agréable par un héros attachant, des décors et personnages travaillés et une intrigue fouillée.

Côté dessin, le trait de Cristiano Crescenzi a quelque chose de quasi mystique. On entre dans son univers happés par Fei Wong, ses camarades de route, ses obstacles et l'imagination dont il doit faire preuve pour contourner les plans machiavéliques de ses ennemis. Les couleurs de Filippo Rizzu ne sont pas en reste et apportent une touche virtuose à ce très beau début de série en trois tomes.

Aura-t-elle une suite ? C'est toute la question. Elle n'est pas indispensable, tant l'histoire tient sur ses pattes à l'issue de ces trois premiers tomes. Mais le scénariste quimpérois Michaël Le Galli laisse la porte suffisamment entrouverte pour démarrer un nouveau cycle. Et ce n'est pas la matière historique qui fait défaut, loin s'en faut !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants