ZOO

La Venin - T3 : Entrailles (Octobre 2020)

couverture de l'album Entrailles

Série : La VeninTome : 3/3Éditeur : Rue de Sèvres

Scénario : Laurent AstierDessin : Laurent AstierColoriste : Stéphane Astier

Genres : Western

Prix : 15.00€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0


Pour La Venin, la vengeance est un plat qui se mange froid


Jeune et jolie femme surnommée « La Venin », Emily poursuit sa route pour venger sa mère. Après avoir assassiné le gouverneur du Colorado, un révérend pédophile et un vil patron exploitant les premiers puits de pétrole et la viande humaine, elle apprend que sa mère est encore en vie… ce qui l’amène à s’interroger sur le bien-fondé de sa vengeance.

Laurent Astier redouble d’ingéniosité depuis le début de cette série western à succès. Son héroïne au caractère bien trempé et aux airs de Calamity Jane, en plus féminine, provoque un attachement immédiat. On évolue avec elle dans sa quête vengeresse et sa soif de justice. Elle en devient sympathique.

La Venin, héroïne au caractère bien trempé et aux airs de Calamity Jane, en plus féminine

La Venin, héroïne au caractère bien trempé et aux airs de Calamity Jane, en plus féminine

Scénario et dessin : voilà un auteur très complet dont on ressent la liberté de créer à chaque case. Les références classiques du western de base sont présentes et avancent discrètement dans une narration moderne et culottée. Pendant que La Venin trace sa route, Butch Cassidy et le Kid continuent de faire parler d’eux, les États-Unis ont découvert l’or noir et le xxe siècle est en marche.

Avec La Venin, Laurent Astier, qui n’a pas son pareil pour donner vie en BD aux gueules cassées (comme dans Face au mur), va loin dans sa capacité imaginaire et graphique. Ce voyage dans l’Old West, prévu en cinq tomes, étanchera les plus grandes soifs d’aventure.


Article publié dans le ZOO N°78 - Novembre - Décembre 2020

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants