ZOO

Le Caravage - T1 : La Palette et l'Epée

Partagez et donnez votre avis

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

5 Critiques Presse

note de la critique

Michelangelo Merisi dit Le Caravage débarque à Rome en 1592 à l’âge de 21 ans. Immergé dès son arrivée dans le milieu interlope de la « ville éternelle », il se fait très vite remarquer pour ses fabuleux talents de peintre mais il va aussi se heurter à Ranuccio Tomassoni, un personnage peu recommandable dont il va devenir l’ennemi juré. Du très grand Manara !

note de la critique

Sulfureux et sublime

Premier volet d’un somptueux diptyque écrit et dessiné par Milo Manara. Un sujet à la mesure du talent du maître italien de la bande dessinée érotique où la beauté de ses femmes illumine chaque page.

note de la critique

Féru d’Histoire, Milo Manara concilie ses passions dans un diptyque sur Le Caravage, peintre de la Renaissance italienne. Une vie aventureuse et romanesque, pour un peintre du peuple, qui ne l’oubliera jamais.

note de la critique

En cette fin d'été 1592, alors que la nuit pointe, Michelangelo Merisi da Caravaggio franchit le pont Salario pour entrer dans Rome. La gloire et les honneurs l'attendent. Mais cela, il ne le sait pas encore... Après le superbe Au fil de l'art de Gradimir Smudja qui remontait le cours de l’histoire picturale de l’Humanité, La vision de Bacchus de Jean Dytar, prix À Tours de Bulles 2015, ou bien encore la récente collection des grands peintres proposée par Glénat, le 9ème Art semble vouloir rend hommage appuyé à son illustre prédécesseur. Cédant à la tendance du moment, [...]

note de la critique

Le Caravage, Milo Manara a investi l’œuvre du peintre

Milo Manara et Le Caravage, un duo épique et charnel qui s’est rencontré le temps d’une incroyable biographie en deux tomes. Manara raconte la vie de l’un des plus grands peintres italiens, un génie dont l’art s’est imposé avec fulgurances et dont la vie a été tourmentée en permanence. Manara avait le souffle à la fois académique et pictural qu’il fallait. Manara et Le Caravage devaient se croiser. On est charmé et séduit par son Caravage. Manara sera en dédicace le 23 avril à Paris au BHV de 17h à 19h.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants