ZOO

Le Chat du Rabbin - T7 : La Tour de Bab-El-Oued (Novembre 2017)

couverture de l'album La Tour de Bab-El-Oued

Série : Le Chat du Rabbin Tome : 7/9Éditeur : Dargaud

Scénario : Joann SfarDessin : Joann Sfar

Collection : Poisson Pilote

Genres : Aventure

Public : À partir de 12 ans

Prix : 14.99€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Ce chat sans prénom fait marcher sa matière grise sans relâche. Et discute. Ce septième tome interroge les extrémismes religieux dans un graphisme épuré et tremblant qui est la patte de Sfar. C'est une réussite. Espérons qu'elle ne soit pas gâchée par une série qui traîne en longueur...

Dans ce septième tome, le singulier matou laisse aller ses états d'âmes et ses interrogations en échangeant sur les différentes religions avec l'âne du cheikh Sfar. Mais la mosquée est envahie par les eaux et le Rabbin décide d'accueillir les musulmans dans la synagogue. Bien mal lui en a pris...

C'est ensuite au tour de la synagogue d'être inondée. La furie des fidèles les poussent à considérer le chat comme l'unique responsable. A travers la pensée de ce personnage à poils, Sfar questionne les extrémismes. Il montre, à travers une poignée de situations anecdotiques, à quel point il peut être compliqué, pour ne pas dire parfois totalement impossible aux pratiquants des différentes religions de s'entendre.

Graphiquement, on retrouve toute l'imperfection qui fait le charme du trait de Sfar : à la fois profondément enfantin et incroyablement adulte. Une aubaine graphique pour traiter de sujets particulièrement graves et d'actualité. Qu'est-ce qui fait qu'on ne parvienne pas à s'entendre quand nos croyances sont différentes ? Pourquoi le chat refuse-t-il d'accueillir chez lui deux chatons perdus ? Parce que le chat est justement notre mauvaise conscience. Celle qui est pleine de beaux discours sur le papier, mais se montre terriblement lâche lorsqu'il convient d'affronter la réalité.

Un regret : cette série commence à s’allonger dangereusement. Il faut savoir s'arrêter, et ce tome était idéal pour être le dernier. Mais le huitième vient de sortir et un neuvième est déjà dans les tuyaux. Espérons qu'ils nous feront mentir.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants