ZOO

Le Retour à la terre - T6 : Les Métamorphoses (Mars 2019)

couverture de l'album Les Métamorphoses

Série : Le Retour à la terre Tome : 6/6Éditeur : Dargaud

Scénario : Jean-Yves FerriDessin : Manu Larcenet

Collection : Poisson Pilote

Genres : Humour

Public : Tout public

Prix : 12.00€

Voir la bande-annonce
ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO Le Mag

Note ZOO Le Mag 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Larcenet et Ferri sont enfin de retour pour un sixième volume du Retour à la terre. On retrouve le dessinateur, Mariette, leur fille et un petit garçon à naître dans ce nouvel opus. Un tome aussi réussi que les cinq précédents, avec la fraîcheur et la profondeur qui caractérisent cette série depuis le début.

Ils sont tous là. Monsieur Henri qui s'est refait une santé dans les bras d'une jeunette après s'être cassé le col du fémur mais aussi la vieille Mortemont, une voisine aussi envahissante que bienveillante. Manu, Mariette dont le ventre s'arrondit de jour en jour et leur petite fille poursuivent leur retour à la terre au fil d'une série de gags et de réflexions sur la vie de famille, de couple, la campagne... La nature humaine quoi.

Un bonheur de lecture. C'est le sentiment qui vous inonde en refermant ce sixième volume d'une série qui a largement fait ses preuves au fil des cinq premiers opus. Entre deux Astérix, dont il est devenu le scénariste officiel au grand désespoir de Manu Larssinet, Jean-Yves Ferri livre des moments tendres et drôles. Il montre avec talent que la profondeur naît parfois de la légèreté.

Larcenet était le candidat rêvé pour mettre en image l'histoire de sa vie ! On retrouve Manu avec ses angoisses, ses lubies, ses névroses. Il termine Blast (Plast dans la bédé) et, sans nouvelle de son éditeur, décide d'arrêter la BD. Lui seul a le don de traiter cette mise en abîme dans un graphisme qui n'appartient qu'à lui : à la fois volubile et bien ancré.

Certes, le Retour à la Terre n'est pas le titre le plus fouillé de Larcenet. Mais entre Le combat ordinaire, Blast, Le rapport de Brodeck et la multitude d'autres créations de ce génial stakhanoviste de la BD, elle a toute sa place sur les étagères des petits comme des grands.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants