ZOO

Le Roi des mouches - T3 : Sourire suivant (Janvier 2013)

couverture de l'album Sourire suivant

Série : Le Roi des mouchesTome : 3/3Éditeur : Glénat BD

Scénario : Michel PirusDessin : MezzoColoriste : Ruby

Collection : Drugstore

Genres : Polar / Thriller

Prix : 19.50€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Quatre ans après Le roi des mouches est enfin de retour pour un dernier volume sous acide. Eric, ses trips, ses addictions et ses angoisses reviennent pour un final à la hauteur. Un roman graphique dont vous ne sortirez pas indemne…

Eric est un addict. A la drogue, au sexe, aux ennuis aussi. Rien ne semble pouvoir le sortir de ce cercle infernal où il se laisse sombrer. Victime d’hallucinations de plus en plus récurrentes, de moins en moins lucide, il a de plus en plus de mal à encaisser la réalité. Les sales affaires de Ringo et la grossesse de Karine n’arrangent rien non plus à ses affaires… Alors quoi, on fuit ? Bienvenue dans la tête d’Eric, bienvenue dans un monde impitoyable, bienvenue dans un sacré bordel...

Il aura fallut attendre quatre ans pour obtenir la suite des sombres aventures d’Eric. Et autant vous le dire tout de suite, il y a peu de chance que vous soyez déçu ! Michel Pirus et Mezzo vous embarquent dans un univers toujours aussi fort, sombre et dérangeant. Tout ceci à travers les yeux d’Eric et, tour à tour, de ses fréquentations peu recommandables. Un méli-mélo de pensées enivrant, un étrange et troublant voyage qui vous entraînera jusqu’au plus médiocre de l’être humain...

Mené de bout en bout avec brio, Sourire suivant fait le choix de relater la vie sans artifices d’un petit groupe de personnes. Pas de grands rebondissements, pas d’explosion, pas de héros : juste la vie telle qu’elle, dans toute sa cruauté et sa complexité. Avec son graphisme envoûtant et original, ce dernier tome impressionne, cherchant la poésie là où on ne l’attend pas.

Troublant, terrifiant, frustrant, fascinant, étouffant, Le roi des mouches est un roman graphique auquel vous ne resterez sûrement pas indifférent…

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants