ZOO

Le troisième oeil - T1 : La Ville-Lumière - Edition collector (Décembre 2021)

couverture de l'album La Ville-Lumière -  Edition collector

Série : Le troisième oeilTome : 1/1Éditeur : Glénat BD

Scénario : Olivier LedroitDessin : Olivier Ledroit

Genres : Fantastique, Polar / Thriller

Prix : 89.00€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Sur le chantier de restauration de la cathédrale de Paris, Mickaël Alphange fait la découverte d’un étrange cristal indigo. En exposant cet artefact au son d’un synthétiseur, le jeune artiste voit ses perceptions extrasensorielles décupler. Son troisième œil vient de s’ouvrir sur un monde ésotérique, jusque-là insoupçonné.

Voilà longtemps qu’Olivier Ledroit ne s’était plus attelé au scénario d’une de ses œuvres graphiques. Sa dernière tentative « connue » remonte à La Porte Écarlate (1998), 1er Tome d’une série jamais poursuivie. C’est avec les scénarios de Froideval (Chroniques de la Lune Noire) et Patt Mills (Sha et Requiem Chevalier Vampire) que la popularité du dessinateur s’est construite. Et pour preuve : son coup de pinceau est devenu l’un des plus reconnaissables du 9ème Art contemporain. Passé maître dans l’illustration des univers féeriques et gothiques, Olivier Ledroit se lance, seul aux commandes, dans Le Troisième Œil, un voyage initiatique psychédélique dans Paris.


La reconstruction de la Cathédrale de Paris

La reconstruction de la Cathédrale de Paris
© Glénat


Ce premier tome impressionne d’abord par la très fidèle représentation de Paris. Chaque rue, monument et quartier de la capitale visité par le personnage principal semble avoir été minutieusement cheminé par le dessinateur avant qu’il ne les reproduise. Les ballades dans Paris (sous une pluie permanente) n’en sont que plus cohérentes avec la disposition réelle des quartiers : impossible d’aller de la Défense au Musée du Louvre sans passer par l’Arc de Triomphe puis l’Obélisque de la Concorde. Le dessinateur a séquencé avec cohérence le cheminement physique de son personnage dans le décor. Dans un excès de zèle, il profite même de la narration pour nous livrer quelques réflexions sur l’architecture et l’urbanisme de la capitale.

Puis, dans un délire graphique qu’on lui connaît, Ledroit superpose à cet environnement un écosystème éthéré, peuplé de créatures fantasques aux formes oniriques. Le dessinateur fait marcher Mickaël Alphange et le lecteur dans une ville fourmillante d’émotions, de couleurs, de formes, de musiques et de magies… car toutes sont liées. Et nous devinons, au tournant de certaines ruelles, que des forces occultes se nichent dans les fondations de la ville.



Mickaël a le don de synesthésie : il est capable de voir les sons

Mickaël a le don de synesthésie : il est capable de voir les sons
© Glénat


Par ce premier tome somptueux, Olivier Ledroit prend surtout le temps de dresser le décor et d’en expliquer l’alchimie. On pourra regretter un texte parfois trop descriptif, se contentant quelques fois de paraphraser ce que les dessins suffisent à illustrer. Heureusement, l’auteur maintient un rythme efficace et entraînant dans le déroulement du parcours initiatique… Dont on attend le deuxième acte avec impatience.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants