ZOO

Les Aigles de Rome - T4 : Les Aigles de Rome - Livre IV

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 4.1 pour 4 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

4 Critiques Presse

note de la critique

La trahison d’Arminius envers Rome est consommée. Marcus doit maintenant survivre pour prévenir ses camarades romains du danger qui plane sur leurs vies. Avec ce duel fratricide, Enrico Marini poursuit avec succès son péplum historique, alliant prouesse graphique et richesse narrative.

note de la critique

Maintenant que toutes les pièces de l'intrigue sont en place, la lecture ne fait que confirmer des développements énormément prévisibles. À défaut de surprendre totalement, la série se distingue néanmoins comme une des plus percutantes sur cette période passionnante de l'Histoire.

note de la critique

Ce Tome 4 nous entraîne dans une guerre sauvage et sanguinaire entre les Romains et les Germains. Acteur majeur de ce conflit, Ermanamer, barbare germain élevé par Rome louvoie entre intérêt personnel et libération de son peuple. Varius Falco, son ami d’enfance, trop pris peut-être par ses sentiments amoureux et filiaux, se laisse circonvenir dans un complot qui le dépasse. L’histoire est mouvementée, tonitruante dans le fracas des armes et des combats immémoriaux entre les envahisseurs et les peuples envahis. Le dessin semble prendre vie dans les scènes de [...]

note de la critique

Face à la trahison d’Arminius qui prépare une rébellion contre Rome, Marcus ne peut que répliquer par la puissance et la force. Les Aigles de Rome au summun !

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de nicholas

Ce Livre IV rentre dans le vif des guerres germaniques. Les dessins sont magnifiques, il y a de l'action , un personnage principal Arminius rempli d'ambivalence, ambitieux, brutal et rusé. Mon seul regret ? Un album avec très peu de narration qui se dévore en une petite demie-heure :-(

Posté le 13/12/2013 à 23h21