ZOO

Les Croques - T2 : Oiseaux de malheur (Septembre 2019)

couverture de l'album Oiseaux de malheur

Série : Les CroquesTome : 2/2Éditeur : Editions de la Gouttière

Scénario : Léa MazéDessin : Léa Mazé

Genres : Aventure, Polar / Thriller

Public : De 9 à 15 ans

Prix : 13.70€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Céline et Colin vivent dans le cimetière que gèrent leurs parents. Leurs jeux d’enfants les conduisent à une découverte morbide. Après avoir remporté le prix jeunesse de l’ACBD en 2018, Léa Mazé revient en force. Ce deuxième tome, efficace comme le meilleur des polars, affiche un dessin époustouflant.

Les parents de Céline et Colin tiennent un cimetière. Pour les deux gamins, la vie n’est pas toujours rose dans la cour de récré. Mais pour eux, le cimetière, ses caveaux, ses tombes et ses recoins est avant tout un immense terrain de jeu. Jusqu’à ce qu’ils tombent nez à nez sur une scène de crime...

Léa Mazé n’avait pas volé le prix jeunesse de l’Association des Critiques de BD 2018 : le premier tome de cette série surclassait  haut la main l’ensemble de la production jeunesse de l’an passé. Ce deuxième volet se dévore encore plus vite si c’est possible. Le frère et la sœur nous conduisent au cœur de leurs jeux d’enfants. Qui, très vite, vont s’avérer aussi glacials que la plus enfouie des tombes... Un polar incroyable.

La dominante de bleu est un vrai parti pris de cette dessinatrice de (grand) talent. On le retrouve dans les cheveux des bambins, la pénombre du cimetière, la couverture de l’album. Le récit est si haletant qu’il faut savoir marquer des pauses pour se repaître de ce graphisme abouti et plein de contrastes.

Sacrée vie que celle de ces jeunes Croques. Car si la confrontation aux autres n’est pas toujours facile, cela renforce encore davantage leurs liens de frère et sœur et la solidarité dont ils font preuve quand il s’agit d’assumer une bêtise auprès de leurs parents. Qui sont parfois un peu désespérés et se demandent s’ils n’ont pas loupé l’éducation de leur progéniture...

L’enquête haletante ne fait que commencer !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants