ZOO

Les Dossiers Kennedy - T1 : L’homme qui voulait devenir président (Mai 2018)

couverture de l'album L’homme qui voulait devenir président

Série : Les Dossiers KennedyTome : 1/1Éditeur : Dargaud

Scénario : Mick PeetDessin : Erik Varekamp

Public : À partir de 16 ans

Prix : 16.50€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.5

Scénario

4.0

Dessin

2.5

La famille Kennedy, mythe américain par excellence, ouvre ses dossiers. Le sénateur Edward Kennedy raconte la saga familiale à son arrière-petit-fils, Joseph : tout a commencé avec le sulfureux Joseph. P. Kennedy, père d'Edward. Les confidences du sénateur présentent une biographie satirique d’une famille qui deviendrait une puissante dynastie américaine. Elles ouvrent un premier opus éclairant sur le patriarche...

Dans l'espoir que son arrière-petit-fils devienne président des États-Unis, le sénateur Edward décide de lui dévoiler toute l’histoire familiale. Il commence son récit en 1938, lorsque le président Roosevelt nomme son propre père, Joseph, ambassadeur à Londres. Ce dernier compte se servir de ce poste pour conquérir à la fois de nouveaux marchés économiques et... la Maison Blanche !

Le scénariste Mick Peet n’entretient pas d’ambiguïté : dès l’ouverture de la BD, le lecteur est averti qu’il s'agit d'une œuvre satirique sur les Kennedy. Des situations ont été adaptées et amplifiées pour donner une trame plus dramatique à cette saga familiale. Une fois libéré du poids de la vérité historique, on plonge avec amusement ou révulsion dans les coulisses Kennedy puisque les idées très à droite de Joseph sont le cœur de ce premier tome.

Le récit appuie sur ses liens avec les nazis et son rôle supposé dans les décisions catastrophiques de Chamberlain, alors premier ministre du Royaume-Uni, d’un part et dans la non-intervention des États-Unis en 1939 d’autre part. L’album révèle un Joseph cynique et même désinvolte en politique puisqu’il s’avère surtout soucieux de créer une atmosphère propice aux affaires et à la conquête du pouvoir.

Le dessin d’Erik Varekamp, en ligne claire, donne à cet album un air de reportage BD dans le plus pur style de l'époque. Cependant, il n'arrive pas à donner du dynamisme à des personnages qui restent essentiellement figés.

L'homme qui voulait devenir président entame une saga autour des Kennedy qui s’annonce très intéressante.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants